ban600

Retrait de Kosmos Energy et Capricorn des permis de Boujdour Maritime

Retrait de Kosmos Energy et Capricorn des permis de Boujdour Maritime

L'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a annoncé, mardi, le retrait de Kosmos Energy et de Capricorn Exploration and Development, des permis de Boujdour Maritime.

Dans le but de concentrer ses investissements sur de nouveaux projets, notamment suite aux récentes découvertes faites en Afrique de l’Ouest, Kosmos Energy a décidé de poursuivre son processus de retrait de certaines régions en phase amont du processus de l’exploration pétrolière, a indiqué l’ONHYM dans un communiqué.

Cette pratique de réallocation du portefeuille est courante dans l’industrie pétrolière, a expliqué l’Office qui fait observer que les investisseurs cherchent régulièrement à limiter et à mieux répartir les risques et à affecter des capitaux en relation avec l’exploration pétrolière.

Plusieurs opérations de ce genre ont eu lieu ces dernières années dans différents permis octroyés au niveau mondial, a-t-il ajouté.

Malgré sa décision stratégique et vu l’intérêt qu’elle a toujours porté à la zone Boujdour Maritime, Kosmos Energy assurera la supervision des travaux d’acquisition sismique et le traitement et l’interprétation de la sismique 3D, et ce jusqu’à la remise du rapport final à l’ONHYM, a souligné la même source.

>> Lire aussi : Le secteur de la pêche maritime au Maroc a atteint « le stade de la maturité »

Rappelant que les permis Boujdour Maritime ont fait l’objet d’importants travaux de sismique 2D et 3D et du forage d’un puits d’exploration, l’ONHYM a relevé que malgré la consistance et la qualité de ces programmes et vu la superficie de la zone, des travaux supplémentaires sont nécessaires pour affiner davantage l’appréciation du potentiel.

Après avoir exprimé son appréciation de la qualité du partenariat qui a permis de faire avancer la connaissance de ces bassins, l’ONHYM a assuré que l’Office et Kosmos Energy demeurent convaincus de l’existence d’un réel potentiel de la zone de Boujdour Maritime et que les chances de réaliser des découvertes commerciales d’hydrocarbures restent intactes.

Kosmos Energy laisse ouverte la possibilité d’entamer des discussions avec l’ONHYM pour un possible retour dans l’exploration pétrolière au Maroc, a conclu le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire