ban600

Santé : les femmes au Maroc allaitent de moins en moins

Santé : les femmes au Maroc allaitent de moins en moins

Aliment vital, produit onctueux et délectable du sein maternel, le lait n’est pas une simple sécrétion biologique. Pour l’enfant, c’est l’aliment primordial que rien ne peut remplacer à la perfection.L’allaitement est la meilleure alimentation pour tous les bébés  pour des propriétés uniques du lait maternel. Plus que cela, il offre une protection immunologique contre les infections et les allergies. Mais son impact le plus notable concerne le développement physique et mental. Cette certitude connaît,  depuis quelques années, un retour à l’actualité.

C’est pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande l’allaitement maternel exclusif jusqu’à six mois. Ensuite, une introduction des aliments de complément à partir du sixième mois tout en maintenant l’allaitement maternel jusqu’à l’âge de 2 ans. Cette pratique permet d’éviter 13% des décès d’enfants de moins de cinq ans et par conséquent sauver des centaines de milliers d’enfants de la même tranche d’âge.

Les vertus de l’allaitement sont bien connues. Prétendre que le lait en poudre est aussi bon que le lait maternel est un faux argument. Le lait maternel est parfaitement adapté aux besoins du nourrissant et sa composition évolue dans le temps pour correspondre à ces besoins. Il contient, notamment dans les premiers jours, des anticorps qui vont le protéger contre les infections. D’autant  plus qu’il a été prouvé que l’allaitement diminuait les maladies du nourrisson, comme les diarrhées et les otites. De plus en plus d’études semblent montrer que l’allaitement a non seulement des bienfaits immédiats, mais également des conséquences positives à long terme. Le lait maternel pourrait ainsi protéger de l’allergie, de l’obésité ou même du cancer.

Ces études montrent, évidemment, tous les bienfaits pour l’enfant mais on parle moins des bienfaits pour la maman : diminutiondu risque de cancer du sein et de l’ovaire avant la ménopause, diminution du risque d’ostéoporose lié à la ménopause, perte de poids plus rapide…

Pourtant l’allaitement n’a plus la cote au Maroc. Selon plusieurs enquêtes quantitatives et qualitatives menées par le ministère de la Santé, seules 27,8% des femmes au Maroc, allaitent leurs bébés exclusivement au sein durant les six premiers mois. Les enquêtes ont révélé aussi que cette pratique connaît un recul inquiétant, puisqu’en 1992, 51% des enfants étaient nourris exclusivement au sein durant les six premiers mois de vie. En 2004, ils n’étaient plus que 32%, en 2011, il est passé à 27,8%. Les études révèlent également que la femme habitant en milieu urbain, d’un niveau culturel et socio-économique élevé, est la moins pratiquante de l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois.

« Aidons les mères à allaiter leurs enfants, partout et à n’importe quel moment », tel est le thème de la 7ème édition de la semaine nationale de la promotion de l’allaitement maternel, organisé du 10 au 16 avril, par le ministère de la Santé.

Selon le communiqué du ministère, cette manifestation connaîtra la participation de plusieurs départements ministériels, notamment les ministères des Habous et des Affaires islamiques et de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en outre des ONG, associations… des médias audiovisuels et de la presse écrite dans la promotion de la pratique d’allaitement et l’amélioration des connaissances en matière d’allaitement maternel et de diversification des aliments.

C.O

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire