ban600

Le secteur coopératif contribue largement à la création des richesses et la lutte contre la pauvreté

Le secteur coopératif contribue largement à la création des richesses et la lutte contre la pauvreté

Le secteur coopératif a réalisé des avancées considérables, et a contribué largement à la création de richesses et à la lutte contre la pauvreté, a indiqué, jeudi à Rabat, la secrétaire d’Etat chargée de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Jamila El Moussali.

Les coopératives, dont le nombre a atteint 16.000 coopératives actives, ont bénéficié de soutien sur les différents niveaux, leur permettant ainsi de lutter contre plusieurs problèmes socio-économiques, a précisé Mme El Moussali lors d’une rencontre nationale organisée à l’occasion de la 95è journée internationale des coopératives sur “les perspectives de l’amélioration des coopératives de services au Maroc”.

A côté des domaines de l’agriculture, l’artisanat et le logement, les coopératives ont exploré d’autres champs à l’instar des plantes médicinales, l’huile d’argan, l’Aloevera, ainsi que la commercialisation électronique, les services domestiques et le recyclage, a-t-elle souligné, faisant savoir que les coopératives de services offre plus de chances d’emploi aux porteurs de diplômes, aux lauréats des institutions de la formation professionnelle, ainsi que les femmes issus du milieu rural et urbain.

Tout en rappelant que quelque 2200 coopératives sont créées par des femmes et 370 par des jeunes, la secrétaire d’état a relevé que ce secteur a besoin de davantage d’efforts pour faire face à plusieurs problèmes, notamment au niveau de l’organisation et la gestion dues au manque de moyens pour recruter des cadres spécialisés.

L’action du ministère portera ainsi sur l’indentification de ces contraintes et dysfonctionnements, en tirant profit des expériences internationales réussies, a-t-elle ajouté, notant que l’arsenal juridique relatif aux coopératives a été complété par la promulgation de la loi n °112.12, relative aux coopératives, qui témoigne de la volonté des pouvoirs publics de promouvoir ce secteur en lui procurant plus d’indépendance et en exigeant une bonne gouvernance, en plus du projet de loi n°74.16 modifiant la loi n°112.12 en vue de promouvoir et appuyer ce secteur.

Pour sa part, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid s’est félicité du développement considérable qu’a connu ce secteur ces dernières années à la faveur du suivi des départements de tutelle, des dispositions réglementaires prises, ainsi que les lois d’accompagnement mises en œuvre.

Les coopératives existent depuis toujours dans notre pays et le travail coopératif est l’une des composantes de la culture et des traditions marocaines qui joue un rôle social et économique majeur, a dit M. Sajid, notant que le ministère encourage les coopératives à s’ouvrir sur les secteurs de service tel l’enseignement.

Cette rencontre a été ponctuée par des témoignages des présidents de quatre coopératives œuvrant dans le domaine de formation, du tourisme, du logement, et d’agriculture.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire