ban600

Sécurité sociale: Une multitude de pays africains intéressés par l’expérience avant-gardiste du Maroc

Sécurité sociale: Une multitude de pays africains intéressés par l’expérience avant-gardiste du Maroc

Une pléiade de pays africains sont intéressés par l’expérience et l’expertise avant-gardistes marocaines en matière de sécurité sociale et ses outils de gestion, a affirmé le directeur général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), M. Said Ahmidouch.

« Nous avons développé des relations de coopération avec plusieurs pays africains qui sont intéressés par l’expérience marocaine en matière de sécurité sociale et les outils de gestion mis en place par le Royaume dans ce domaine », a déclaré M. Ahmidouch à la MAP, en marge du Forum régional de la sécurité sociale, tenu à Addis-Abeba du 23 au 25 octobre.

Cet intérêt croissant des pays africains a été formulé lors de ce Forum, initié par l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS), qui a vu une participation massive des caisses marocaines chargées de la prévoyance à Addis-Abeba, a-t-il relevé, ajoutant que le rôle du Royaume était toujours « influent » à cette structure ancienne de plus de 90 ans.

Revenant sur les sujets traités lors de ce forum, le responsable de la CNSS s’est attardé sur celui de la digitalisation et de la matérialisation des procédures, un volet où le Maroc est très précurseur.

« Au sein de la CNSS, nous avons développés, depuis 2003, le plus grand portail de déclaration de salaire qui s’appelle +Daman.com+, où la première version a été mise en place. Ce projet a eu un succès considérable dans la mesure où il avait reçu auparavant le prix des bonnes pratiques par l’AISS », a-t-il fait savoir. La version numéro 2 de ce portail a été développée avec pour vocation « les échanges entre les principales entreprises marocaines et la CNSS », a-t-il enchaîné.

Et d’ajouter: « Nous sommes en train de digitaliser les relations avec les assurés sociaux via le site web de la CNSS, devenu l’un des sites les plus visités, permettant, ainsi, à tous les assurés de consulter toutes les informations les concernant et l’évolution de leurs dossiers sans avoir ni à se déplacer ni à aller dans une agence de la CNSS pour s’y informer ».

« Le rapprochement des services de la CNSS des citoyens ne s’est pas arrêté à ce stade. La semaine dernière, l’organisme vient de mettre en place une nouvelle application, téléchargeable sur tous les smartphones ‘ma CNSS’, qui permet d’avoir les informations concernant l’assuré principal, les membres de sa famille ainsi que l’ensemble de ses prestations », a souligné M. Ahmidouch.

Il va sans dire que l’ensemble de ses outils ont été mis en place et « nous pensons qu’à l’avenir, la dématérialisation et la digitalisation des relations entre un organisme de sécurité sociale et le citoyen constitue l’atout principal qui permettra à la CNSS d’apporter et d’améliorer la qualité de service d’une façon substantielle ».

Parmi les projets phares que le Maroc compte lancer prochainement figure celui de l’extension de la couverture sociale pour les populations non salariées (indépendants, secteur informel). « Nous venons d’adopter les textes de loi et la mise en œuvre progressive démarrera dès 2018 », a-t-il annoncé.

Ces catégories sociales vont adhérer à la CNSS et bénéficier de deux couvertures, à savoir la couverture maladie et de la retraite. « Ce système va être mis en œuvre catégorie par catégorie jusqu’à couvrir la quasi-totalité de la population, ce qui permettra au Maroc d’avoir une couverture sociale généralisée », a affirmé le directeur général de la CNSS.

Le Maroc a participé au Forum régional de la sécurité sociale avec une importante délégation, composée notamment du président de la MGPAP, Abdelmoula Abdelmoumni, du Directeur général de la CNSS, du secrétaire général de la Caisse marocaine des retraites (CMR), Ahmed Bensaid et des représentants du ministère du Travail et de l’insertion professionnelle et du Régime Collectif d’Allocation de Retraite (RCAR).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire