ban600

Sénégal : Le quai de pêche de Soumbédioune sera livré en février 2018

Sénégal : Le quai de pêche de Soumbédioune sera livré en février 2018

Les travaux du nouveau quai de pêche de Soumbédioune, à Dakar, fruit d’une coopération maroco-sénégalaise, vont terminer avant février 2018, a assuré, jeudi, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.

« A l’heure actuelle, nous pensons qu’au plus tard, en février 2018, l’ouvrage pourra être inauguré », a indiqué le ministre sénégalais lors d’une du chantier du nouveau quai de pêche de Soumbédioune, dont les travaux de construction ont été lancés en 2015 par SM le Roi Mohammed VI et le chef de l’ETat sénégalais Macky Sall.

« Par la position de Soumbédioune, le chantier a pris trop de temps parce qu’il a fallu mettre en œuvre des travaux d’enrochement et de stabilisation du sol. Cela a pris plusieurs mois », a souligné le ministre, faisant part de sa satisfaction concernant « la qualité » des travaux et leur cadence, ajoutant que le nouveau quai de pêche de Soumbédioune est appelé à jouer « un rôle très important », à travers de « nouvelles manières d’exploiter le poisson ».

A la fin des travaux, le nouveau quai de pêche de Soumbédioune « sera un modèle ». « Il y a des salles de vente de criée, ce qui est une nouveauté au Sénégal (…) », ainsi que « des chambres froides négatives pour conserver le flux de poissons ».

Il sera aussi doté de « chambres froides positives à zéro degré pour conserver la fraîcheur du poisson, mais aussi d’une fabrique de glaces de cinq tonnes par jour », a expliqué M. Guèye.

« Après les inaugurations des quais de pêche de Yoff, Ngaparou, Potou, ceux en construction de Bargny et Goudomp’’, le ministre de la Pêche juge que « les infrastructures de pêche se développent et Soumbédioune en est une illustration ».

L’enveloppe réservée à ce projet, financé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, est estimée à 20 millions de Dirhams.

La réalisation de ce point de débarquement aménagé a pour objectifs la création d’un pôle de développement socio-économique, la génération d’emplois et l’amélioration des conditions de travail des pêcheurs locaux, tout en leur offrant un cadre structuré pour une activité artisanale déjà présente sur le site avec un important potentiel de développement à venir.

Le site, qui se situe dans la baie de Soumebédioune dans le quartier de Médina, abrite 306 pirogues et environ 1500 marins.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire