ban600

Sept chercheurs marocains parmi les lauréats du Prix Ibn Battouta de la littérature du voyage

Sept chercheurs marocains parmi les lauréats du Prix Ibn Battouta de la littérature du voyage

 Sept chercheurs marocains, en plus de chercheurs venant de Tunisie, d'Egypte, de Syrie, de Jordanie et d’Iran, ont remporté le prix Ibn Battouta de la littérature du voyage dans ses 13è et 14è éditions jumelées, au titre des années 2017 et 2018.

Initié par le Centre arabe de littérature géographique "Irtyad El Afaq", le prix Ibn Battouta pour la littérature du voyage est décerné chaque année par "Dar Souidi" à Abou Dhabi.

Ainsi, dans la catégorie des textes de voyages annotés, ce prix est revenu aux Marocains Mehdi El Ghali pour son annotation du livre "Le grand voyage Naciri 1782", de Mohamed Ben Abdeslam An-Nasiri Atamakrouti, Az-Al-Maghrib Maaninou, pour son annotation du livre "Le voyage d’un hajj marocain au temps du protectorat 1930" de Driss Ben Mohamed Ben Driss Jaïdi Slaoui, Soulaimane Al Korchi, pour son annotation du livre "Du Maroc au Hijâz à travers l’Europe 1857" de Mohamed El Rhirhai Al Omari El Ouariki, et au Syrien Tayssir Khalaf pour son annotation du livre "De Damas à Chicago - le voyage d'Abu Khalil al-Qabbani en Amérique", a annoncé le projet "Irtyad El Afaq" dans un communiqué.

Dans la catégorie du voyage contemporain, "Le nouveau Sindibad", le prix a été décerné à l’Egyptien Amir Al Omari pour son livre "Le monde dans une valise", alors que le prix de la rubrique journal intime a été remporté par le Tunisien Kamal Riahi pour son livre "Un zéro pour les morts - Journal algérien", selon la même source.

Quant au prix de la rubrique des études, il a été remporté par les Marocains Ahmed Boughla pour son livre "Le voyage andalou" et Abdenbi Daker pour son livre "Le Maroc et l'Occident – visions croisées", ainsi que par le Jordanienne Rasha Al Khatib pour son livre "Dans la biographie d'Ahmed ben Qasim al-Hajri (Afokay) l’andalou/traducteur, voyageur et ambassadeur".

Dans la catégorie de traduction, le prix a été remporté par les Marocains Abderrahim Hazal pour sa traduction de "L’étoile, la croix et le croissant – voyage en terres saintes" et Rachid Arkila pour sa traduction de "Journal de voyage en Europe de Nasseredin Shah (1873)", de Régis Debray, ainsi que par l’Iranienne Meryem Jidri pour sa traduction de "Mon journal - souvenirs de la couronne du Sultanat - la fille de Nasseredin Shah Qajari 1914-1916".

Par ailleurs, les organisateurs de ce prix se sont engagés à publier d’autres récits de voyages, des journaux intimes ainsi que des traductions, soit en marge du prix ou nominés par le jury vu leur valeur exceptionnelle, précise le communiqué.

Le Prix Ibn Battouta est parrainé par le poète Mohamed Ahmed Souidi, en plus de plusieurs projets éclairants, en papiers et en format électronique, sous l’égide de la "Maison Souidi pour la culture" et sous la direction du Directeur général du centre, le poète Nouri Al Jarrah, fait savoir la même source.

Les œuvres primées seront publiées chez la "Maison Souidi" dans les collections "Irtyad Al Afaq" pour le voyage annoté, "Sindibad Al Jadid" pour le voyage contemporain, les journau et études dans la collection intitulée "Etudes en littérature géographique" et ce, en collaboration avec la Fondation arabe pour les études et l’édition à Beyrouth.

Quant au voyage traduit et les travaux ayant reçu la mention spéciale du jury, sélectionnés hors du prix, dont les journaux et les voyages, ils seront publiés en collaboration avec "Dar Al Moutawasset" à Milan.

Le jury de cette édition était composé des chercheurs Khaldoun Chamaa, Abderrahmane Bsissou, Moufid Najm, Walid Alaeddine, Taia Haddaoui et du poète Nouri Al Jarrah.

Au total, 64 oeuvres étaient en lice, provenant de 12 pays arabes, répartis entre le voyage contemporain, les textes annotés, les études en littérature de voyage, la littérature du journal et le voyage traduit.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire