ban600

Ahmed Laamoumri décoré de la Croix d’Officier de l’ordre du Mérite civil du Royaume d’Espagne

Ahmed Laamoumri décoré de la Croix d’Officier de l’ordre du Mérite civil du Royaume d’Espagne

Le secrétaire général du ministère de la réforme de l’administration et de la fonction publique, Ahmed Laamoumri, a été décoré, jeudi soir à Rabat, de la Croix d’Officier de l’ordre du Mérite civil du Royaume d’Espagne, en reconnaissance de son engagement en faveur de la modernisation de l’Administration marocaine, et pour son action en faveur de la promotion des relations entre le Maroc et l’Espagne dans le domaine de la fonction publique.

Cette décoration a été remise à M. Laamoumri par l’Ambassadeur du Royaume d’Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, au nom du Roi d’Espagne Felipe VI, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du monde de la politique, des affaires, de la diplomatie, de l’art et des médias. Dans une allocution de circonstance, M. Diez-Hochleitner a souligné que cette décoration « amplement méritée » constitue un hommage aux efforts et au dévouement ainsi qu’aux « qualités personnelles et l’excellent parcours professionnel » de M. Laamoumri.

« Soucieux du développement de la coopération entre le Maroc et l’Espagne dans le domaine de la modernisation de l’administration publique, M. Laamoumri a su parcourir avec intelligence et grand dévouement une longue et fertile trajectoire de plus de 33 ans au service du Royaume du Maroc », a dit le diplomate espagnol, mettant en valeur les qualités humaines du responsable marocain « comme personne toujours disponible et prête à venir en aide à ses collègues et collaborateurs ».

Le diplomate espagnol a considéré que « les acquis d’intelligence et d’efficacité et l’excellent esprit de coopération » ont toujours été pour M. Lamoumri des constantes et une clé de voute durant toute sa carrière professionnelle, relevant que cette distinction constitue, également, un hommage à l’ensemble des responsables administratifs du Maroc qui contribuent positivement chacun de sa position à la consolidation des liens de partenariat entre les deux pays.

>>Lire aussi : Abdelmalek Alaoui reçoit à Paris le prix de la francophonie FFA-Turgot pour son livre « Le Temps du Continent »

Le Maroc et l’Espagne ont une coopération avancée dans le domaine de la modernisation de l’administration érigée notamment dans le cadre du gouvernement ouvert, a dit M. Díez-Hochleitner, mettant en exergue l’étendue et l’excellence des relations maroco-espagnoles en matière d’administration publique par le biais de l’instrument classique qui caractérise « les deux États modernes », et qui se résume dans l’échange des bonnes pratiques, tels l’introduction des nouvelles technologies et l’échange des expériences et expertises en matière de statut de la fonction publique.

S’exprimant à cette occasion, M. Laamoumri a exprimé sa « profonde gratitude » à l’Espagne et à son souverain pour cette prestigieuse décoration, assurant que cette « distinction vient invoquer l’histoire commune qui unit le Maroc et l’Espagne et les liens forts et indéfectibles qui unissent les deux Etats. « Nos deux pays ont l’immense privilège d’appartenir à cet espace formidable en étant bercés par ce legs civilisationnel ancestral qui leur permet de préfigurer l’avenir commun avec beaucoup d’assurance et fraternité », a fait savoir M. Laamoumri, notant que le partenariat maroco-espagnol tient compte d’une manière réaliste et directe des initiatives adoptées par le Maroc et en particulier du modèle de développement durable et inclusif prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

M. Laamoumri a souligné que le respect des constantes immuables des deux Royaumes et de leurs intérêts communs, ainsi que les projets de partenariat développés entre le Maroc et l’Espagne « concordent parfaitement avec les priorités en matière d’approche globale du développement adoptée par le Maroc ».

Il a relevé que la vision du développement de l’administration reste tributaire de la nécessité d’asseoir une gouvernance publique et une administration ouverte et participative, à même de jouer le rôle de locomotive dans le processus de réformes engagé par notre pays, notant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse de souligner dans ses discours le lien dialectique et important entre l’efficacité et la performance de l’administration en matière de contribution au progrès des nations.

Ingénieur de formation en management de la qualité et en métrologie légale et industrielle à l’Ecole Supérieure de Métrologie et l’Ecole des mines en France, M. Laamoumri a été nommé secrétaire général du ministère de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique en 2016. Tout au long de sa carrière, M. Laamoumri a œuvré pour la promotion des relations avec le ministère espagnol des Finances et de l’Administration publique, en tant que partenaire technique pour le transfert de l’expérience espagnole dans le domaine de la réforme administrative.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire