ban600

SIAM2017 : Signature d’une convention tripartite visant la formation des professionnels de la production de viandes rouges

SIAM2017 : Signature d’une convention tripartite visant la formation des professionnels de la production de viandes rouges

Une convention tripartite visant la formation des professionnels de la production de viandes rouges a été signée, vendredi à Meknès, en marge du 12è Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2017).

Signée par la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), le Centre de conseil agricole maroco-allemand (CECAMA) et l’Office national du conseil agricole (ONCA), cette convention vise à mettre en œuvre des programmes d’encadrement et de formation ouverts aux éleveurs, aux conseillers agricoles ainsi qu’à ceux des établissements et éventuellement au personnel de l’industrie des viandes rouges.

Ainsi, cette convention vise à faire progresser l’aval de la filière et améliorer la consommation de viandes rouges ainsi que la diffusion des nouvelles technologies de production et de manipulation de viandes pour la promotion de la qualité des viandes, dans l’objectif d’accroître la productivité du cheptel, d’améliorer les rendements des exploitations et de développer la valorisation et la commercialisation des animaux vivants et des viandes conformément aux orientations et objectifs du contrat-programme signé entre le gouvernement et la FIVIAR en 2014.

Ces formations vont être assurées au niveau des deux centres de formation, à savoir le Zoopole d’Ain Jemaa dans la région de Casablanca et le CECAMA à Sidi Slimane.

A cette occasion le directeur de CECAMA, Klaus Goldnick, a indiqué dans une déclaration à la MAP que cette convention vise à déterminer les conditions et modalités de coopération entre les parties concernées afin de faire augmenter la production des éleveurs et d’améliorer l’exploitation et la commercialisation de leurs produits.

Pour sa part, la directrice de la Fiviar a souligné que cette convention a pour objectif de former les éleveurs dans les professions de la viande rouge, à travers des ateliers et des sessions de formations dans les pratiques de valorisation de leurs produits.

De son côté, la directrice générale de l’ONCA, Fatiha Berrima, a noté que la filière des viandes rouges est placée au cœur de la stratégie du Plan Maroc Vert visant l’amélioration de l’offre qualité/prix des viandes pour les consommateurs et la modernisation des circuits de commercialisation.

“Les résultats considérables obtenus en matière de production qui s’est élevée à 530.000 tonnes en 2015, sont dus essentiellement aux efforts déployés simultanément par les organisations professionnelles d’éleveurs actives dans le secteur pour la réalisation des programmes d’amélioration génétique, l’importation des veaux de race à viande, le renforcement du contrôle sanitaire du cheptel, la mise en œuvre du système national d’identification et de traçabilité du cheptel et par le soutien de l’Etat aux professionnels en terme de subventions FDA”, a-t-elle précisé.

Le SIAM, érigé sur une superficie de 172.000 m2, dont 90.000 m2 couverte d’exposition, devra attirer cette année plus d’un million de visiteurs. Chaque année, ils sont nombreux à être séduits par les atouts de ce salon.

L’édition 2017 bat un nouveau record avec 1.230 exposants en provenance de 66 pays. Un plébiscite qui fait de cet événement un carrefour d’affaires international, positionnant le Maroc comme l’une des destinations phare de l’agriculture et de l’agroalimentaire continental et international.

Pendant 6 jours, le salon offre un accès unique à la ruralité et aux produits du terroir du Maroc et des 66 pays présents sur place dont il valorise les produits et les traditions, à travers des espaces dégustation. Les concours d’animaux de la ferme organisés chaque année suscitent également une forte affluence du public et en particulier de la jeunesse.

Pour cette année, le SIAM a choisi l’Italie comme invité d’honneur. Troisième pays agricole de l’Union Européenne (UE) et champion mondial de l’agriculture biologique, l’Italie est aujourd’hui un pays des leaders mondiaux de l’agriculture bio avec le plus fort taux d’exploitations agricoles biologiques en Europe.

Lancé au printemps 2006, le SIAM s’est positionné au fil des années comme la vitrine du secteur agricole et de ses avancées tout en étant une extraordinaire plateforme de rencontres et d’affaires pour les opérateurs du monde entier.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire