ban600

Ouverture à Dakar de la Conférence internationale du Réseau francophone des conseils de la Magistrature judiciaire, avec la participation du Maroc

Ouverture à Dakar de la Conférence internationale du Réseau francophone des conseils de la Magistrature judiciaire, avec la participation du Maroc

La Conférence internationale du Réseau francophone des conseils de la Magistrature judiciaire (RFCMJ) a ouvert ses travaux mardi à Dakar, avec la participation de 18 pays dont le Maroc.

Le Royaume est représenté à ce conclave, initié sous le thème « L’indépendance de la magistrature et les technologies se conjuguent au futur », par une délégation du ministère de la justice, conduite par son Secrétaire général, Abdelilah Lahkim Bennani et composée du directeur des Etudes, de la Coopération et de la Modernisation, Abderrafii Arouihene, du directeur des Affaires civiles, Lahcen El Gacem et du juge chargé de la coopération avec les pays d’Afrique, Mohcine El Kouarte.

Cette conférence permettra aux représentants des Conseils de la magistrature de s’informer et de réfléchir aux phénomènes présents, les médias sociaux, et ceux à venir comme les données ouvertes (open data) et la justice prédictive. Tous ces phénomènes sont-ils susceptibles d’affecter le respect du principe fondamental d’indépendance de la Justice? Les conseils de la magistrature doivent-ils prendre part aux débats qu’ils provoquent?, autant de questions que les conférenciers devront débattre deux jours durant.

Destiné à accueillir un large public, composé de membres des Conseils de la magistrature, d’universitaires, de magistrats et de représentants des institutions internationales, ce colloque devrait permettre de présenter les enjeux relatifs à ces questions, nourrir la discussion et, possiblement, tracer des voies de solutions.

Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture, marquée notamment par la présence de l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, M. Taleb Barrada, le premier président de la Cour suprême du Sénégal, Mamadou Badio Camara, vice-président du RFCMJ, a relevé que « le réseau se veut un cadre de référence pour mener des réflexions autour des problématiques qui interpellent les magistrats, dans leur savoir-faire comme dans leur savoir-être, pour dégager ensemble des standards de bonnes pratiques en la matière ».

Le présent colloque devrait apporter des éléments de réponse sur des problématiques d’actualité liés à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’administration de la justice en général et par les magistrats en particulier, au regard de leur statut et des risques potentiels encourus, notamment sur les réseaux sociaux.

Le Réseau francophone des conseils de la magistrature judiciaire a été créé en novembre 2014 à Gatineau, au Québec. Conscient de la nécessité de faciliter les relations entre les Conseils ayant en partage la langue française afin de promouvoir des bonnes pratiques identifiées lors de leurs échanges, ce réseau a vocation à devenir un interlocuteur de référence, notamment en matière de déontologie et de discipline des magistrats.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire