ban600

Le Sommet de la Ligue Arabe insiste sur l’impératif d’une solution politique en Syrie

Le Sommet de la Ligue Arabe insiste sur l’impératif d’une solution politique en Syrie

Les pays arabes ont insisté lors de la clôture des travaux du 28è Sommet des dirigeants arabes tenu mercredi à la mer Morte (Jordanie) sur la nécessité de trouver une solution politique à la crise en Syrie, de préserver l’unité et la stabilité de l’Irak, soulignant leur soutien à la légalité au Yémen et à la réalisation d’une réconciliation nationale en Libye sur la base de l’accord de Skhirat.

« La déclaration d’Amman », dont lecture a été donnée par le secrétaire général de la Ligue des Etats Arabes, M. Ahmed Aboul Gheit, a souligné que la solution en Syrie devrait répondre aux aspirations du peuple syrien, garantir l’unité, préserver la souveraineté et l’indépendance du pays et mettre fin à la présence des groupes terroristes sur la base des conclusions de Genève 1, les communiqués du groupe d’appui international à la Syrie et les résolutions du conseil de sécurité, notamment celle N 2254 de 2015.

Les dirigeants arabes ont mis l’accent, dans ce sens, sur l’importance des négociations de Astana afin de parvenir à un cessez le feu dans toute la Syrie, insistant sur la nécessité d’appuyer les pays qui accueillent les réfugiés syriens et de mettre en place de nouveaux programmes lors de la Conférence de Bruxelles, prévue en avril prochain.

A cet effet, le conseil ministériel de la Ligue arabe a été chargé de mettre sur pied un mécanisme bien défini afin d’appuyer les pays arabes qui accueillent ces réfugies.

En outre, « la déclaration d’Amman » a souligné que la préservation de la sécurité, la stabilité et l’intégrité des territoires de l’Irak est un pilier principal de la sécurité et de la stabilité régionale dans le monde arabe.

Dans ce sens, les pays arabes ont fait part de leur appui inconditionnel à l’Irak et à ses efforts pour faire face aux groupes terroristes et libérer la ville de Mousoul contrôlée par Daesh, se félicitant des grandes avancées réalisées par l’armée irakienne pour libérer d’autres régions du pays. Ils ont également exprimé leur appui aux efforts fournis pour rétablir la paix en Irak et réaliser la réconciliation nationale.

Au sujet du Yémen, les dirigeants arabes ont souligné leur appui aux efforts de la coalition arabe et à la légalité dans ce pays afin de mettre un terme à la crise yéménite sur la base de l’initiative des pays du Golfe, les conclusions du dialogue national et la résolution N 2216 du conseil de sécurité datée de 2015.

Le texte a également insisté sur l’impératif de réaliser la stabilité sécuritaire et politique en Libye à travers une réconciliation nationale sur la base de l’accord de Skhirat et ce, pour préserver l’intégrité territoriale du pays et sa solidarité sociale, faisant part de leur appui aux efforts des pays de voisinage pour réaliser la réconciliation en Libye à travers un dialogue inter libyen sous l’égide de l’ONU.

Ils ont insisté, dans ce sens, sur la nécessité d’appuyer les institutions légitimes en Libye, exprimant leur soutien au dialogue quadripartite qui s’est déroulé à la Ligue arabe avec la participation de l’ONU, l’UE et l’Union Africaine pour mettre un terme à la crise en Libye.

Les pays arabes ont exprimé, en outre, leur soutien aux « frères libyens dans leurs efforts visant à lutter contre les groupes terroristes ».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire