ban600

Syrie: Le Conseil de sécurité renouvelle le mécanisme d’acheminement de l’aide humanitaire

Syrie: Le Conseil de sécurité renouvelle le mécanisme d’acheminement de l’aide humanitaire

 Le Conseil de sécurité de l’Onu a voté mardi en faveur du renouvellement pour un an du mécanisme d’acheminement transfrontière de l’aide humanitaire dans les zones assiégées à travers le territoire syrien. 

La résolution 2393, co-parrainée par l’Egypte, le Japon et la Suède, a été adoptée par 12 voix après l’abstention de la Russie, la Chine, et la Bolivie. Elle proroge le mécanisme jusqu’au 10 janvier 2019.

Le texte exige que toutes les parties, "en particulier les autorités syriennes", s’acquittent sans délai des obligations que leur impose le droit international. Il demande à Damas d’examiner "rapidement" les demandes de l’Onu et de ses partenaires d'acheminer leur aide à travers les lignes de front, et "d'y donner une suite favorable". 

Plusieurs responsables onusiens avaient sonné l’alarme sur la situation humanitaire dans les zones assiégées, notamment la Ghouta orientale, près de Damas.

La semaine dernière, le porte-parle du Secrétaire général de l’Onu, Farhan Haq, a critiqué les autorités de Damas pour ne pas autoriser l’évacuation médicale d’urgence de la Ghouta, où deux personnes ont perdu la mort dans l’attente du traitement de leur demande d’évacuation.

D’après les estimations de l’Onu, 400.000 personnes sont piégées dans la Ghouta orientale, quasiment sans accès à la nourriture ou aux soins médicaux.

Environ 500 personnes d’entre elles, dont 137 enfants, sont toujours en attente d'une évacuation médicale d’urgence, demandée par l’Onu depuis des semaines, mais jamais autorisée.

La résolution souligne, par ailleurs, qu’en l’absence d’un règlement politique du conflit syrien, "la situation continuera de se détériorer" et exige à nouveau que toutes les dispositions de la résolution 2254 (2015) concernant une solution politique, soient appliquées sans délai pour faciliter une "transition politique conduite par les Syriens et prise en main par eux".

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire