ban600

Syrie: L’ONU réclame  »une cessation immédiate des hostilités » pour au moins un mois

Syrie: L’ONU réclame  »une cessation immédiate des hostilités » pour au moins un mois

L'ONU a réclamé, mardi, une "cessation immédiate des hostilités" pour une durée d'au moins un mois en Syrie afin de permettre l'acheminement de l'aide humanitaire aux malades et évacuer les blessés, "mettant en garde contre les conséquences désastreuses d'une aggravation de la crise humanitaire dans plusieurs régions'' du pays.

Déplorant "une situation extrême", les représentants des agences de l'ONU basées à Damas réclament "une cessation immédiate des hostilités pour au moins un mois, dans toute la Syrie", indique un communiqué du coordinateur humanitaire de l'ONU et d'autres représentants onusiens en Syrie. L'objectif est de "permettre la distribution d'aide humanitaire, l'évacuation des blessés et des malades dans un état critique et d'alléger la souffrance" des civils, précise le communiqué.

>>Lire aussi: L’Onu félicite Washington et Moscou de l’accord de réduction de leurs arsenaux nucléaires

"L'équipe humanitaire des Nations Unies en Syrie met en garde contre les conséquences désastreuses d'une aggravation de la crise humanitaire dans plusieurs régions'' de la Syrie, souligne le communiqué, évoquant la situation dans l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie). Rapportant que 380 familles sont parvenues à trouver refuge dans des villages environnants et les faubourgs d'Alep tandis que des milliers de personnes sont considérées comme des déplacées dans l'enclave d'Afrine, l'ONU s'inquiète du risque d'augmentation du nombre de civils affectés par les violences étant donné que les combats s'intensifient.

L'ONU déplore aussi la difficulté d'accès aux zones assiégées par les belligérants : les localités encerclées par les forces du régime syrien ne peuvent pas recevoir d'aides humanitaires sans l'autorisation du pouvoir de Damas. Depuis mars 2011, la répression par l'armée syrienne d'un mouvement de protestation populaire pacifique sans précédent contre le régime syrien a dégénéré en guerre civile puis en conflit international faisant plus de 340 000 morts en Syrie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire