ban600

Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Washington DC, déterminés à renforcer leur coopération économique et culturelle décentralisée

Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Washington DC, déterminés à renforcer leur coopération économique et culturelle décentralisée

Le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari, et Robert White Clyde, membre du Conseil de Washington, District de Colombia aux Etats Unis, ont affirmé, samedi au siège de la région à Tanger, leur volonté de renforcer davantage le partenariat décentralisé dans les domaines économique et culturel.

Lors de cette entrevue, les deux parties se sont félicitées des relations séculaires liant le Maroc et les Etats Unis, réitérant leur volonté de renforcer, d’enrichir et d’approfondir les relations entre les deux pays en général et les deux régions en particulier, et ce dans le cadre d’un partenariat mutuellement avantageux et tenant compte des priorités respectives des deux pays amis et partenaires.

Dans ce cadre, M. El Omari a souligné que cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la diplomatie parallèle, vise à renforcer les relations de coopération avec Washington, une ville qui dispose de fonds importants réservés à l’investissement étranger et accorde une importance particulière au développement de ses relations de partenariat avec le Maroc dans les différents domaines liés à l’industrie, le tourisme et aux énergies renouvelables.

Il a ainsi tenu à rappeler que les relations exemplaires liant le Maroc et les Etats Unis sont ancrées dans une amitié historique qui remonte à 1777, année où le Maroc a été la première nation à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis, notant que le siège de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima abritait auparavant l’ancien consulat américain.

Par ailleurs, le responsable a mis en avant les potentiels naturels, humains et d’infrastructures dont regorge la région du Nord en général et la ville de Tanger en particulier, qui l’érigent en destination privilégiée pour les investisseurs étrangers, notant que les membres de la délégation américaine auront la possibilité de découvrir ces atouts, à travers plusieurs visites programmées aux différentes zones industrielles et aux projets économiques structurants lancés dans la région, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, afin de prospecter les opportunités d’investissement.

M. El Omari a assuré que d’autres délégations américaines qui représentent notamment les universités de Georgetown et Virginia Tech effectueront des visites à la région dans les mois prochains, pour la mise en oeuvre des conventions liant les deux parties dans les domaines de l’enseignement, la santé et la culture, notant que ces actions s’inscrivent dans le cadre des prérogatives de la région visant le renforcement de l’attraction des investissements étrangers.

Pour sa part, le président de la délégation américaine, M. White Clyde, a souligné que cette visite devrait jeter les bases d’une collaboration plus solide entre les deux pays dans les domaines économique, commercial, énergétique, d’enseignement et culturel, à l’instar de leur partenariat stratégique politique, réitérant sa détermination à développer davantage une coopération mutuellement avantageuse entre les deux régions.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire