ban600

Tenue à Rabat de la 4e session de la grande commission mixte Maroc-Niger

Tenue à Rabat de la 4e session de la grande commission mixte Maroc-Niger

Le Maroc et le Niger ont tenu, mardi à Rabat, les travaux de la 4e session de la grande Commission mixte bilatérale.

Les travaux de cette rencontre ont été co-présidés par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, et le ministre nigérien des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur, Ibrahim Yacoubou, en présence de plusieurs membres des gouvernements des deux pays et d’hommes d’affaires marocains et nigériens.

Dans une allocution à l’ouverture de cette rencontre, M. Bourita a salué la vitalité et la richesse du partenariat maroco-nigérien, soulignant que la tenue de la 4e session de la grande commission mixte intervient dans un contexte particulier marqué par la célébration du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Cette commission, qui reflète la richesse et la diversité des liens unissant les deux pays qui reposent notamment sur des liens humains, de l’amitié, de la fraternité, de la solidarité et de la confiance mutuelle, est à même de donner une nouvelle impulsion aux relations entre les deux pays pour les ériger en partenariat stratégique et global, a-t-il dit.

Elle permettra aussi de donner de nouvelles perspectives et de consolider les acquis de ce partenariat, a souligné le ministre, qui a mis en avant la position ferme et claire du Niger par rapport à la question de l’intégrité territoriale du Royaume, étant l’un des pays africains qui n’ont jamais reconnu la pseudo RASD, ainsi que l’appui de Niamey au retour du Maroc au sein de l’Union africaine et de sa demande d’adhésion à la CEDEAO.

M. Bourita a rappelé par la même occasion les visites de SM le Roi Mohammed VI dans ce pays et la solidarité du Royaume avec le Niger dans les moments difficiles notamment à travers l’acheminement d’aides urgentes, notant que la coopération bilatérale est appelée à élargir ses domaines notamment avec l’implication des secteurs privés dans les deux pays.

Le responsable marocain a, en outre, estimé que le Niger constitue un élément clé pour la stabilité et la sécurité dans la région du Sahel, rappelant que ce pays fait face à de nombreux défis d’ordre sécuritaire et de développement et subit les conséquences de la déstabilisation que connait la région.

De son côté, le chef de la diplomatie nigérienne a remercié le Maroc pour son soutien et sa solidarité agissante avec le Niger, notant que cette commission mixte traduit la coopération fructueuse et multiforme entre les deux pays qui ne cesse de se développer au fil des années.

Les deux pays œuvrent conjointement pour faire de leurs relations bilatérales un modèle de partenariat au niveau africain dans le cadre de la coopération sud-sud, a fait savoir le responsable nigérien, soulignant que les 16 accords signés à l’occasion de cette rencontre viennent complémenter et élargir la coopération unissant les deux pays.

Il a par la même occasion salué les progrès réalisés par le Royaume dans les différents domaines sous la conduite éclairée de SM le Roi, notant que son pays veut s’inspirer et tirer profit de l’expérience et du savoir-faire du Royaume, devenu un modèle de développement et de stabilité dans le continent.

Et de noter que le retour du Maroc au sein de sa famille africaine constitue un atout supplémentaire pour l’action de l’organisation panafricaine, saluant le soutien et la solidarité du Royaume avec le Niger.

Les travaux de cette session ont été marqués par la signature de 16 accords de coopération couvrant les domaines économique, juridique, culturel, de santé et des transports.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire