ban600

Des toiles créées par des petites mains d’artistes enjolivent les murs de la galerie du Palais de la culture d’Assilah

Des toiles créées par des petites mains d’artistes enjolivent les murs de la galerie du Palais de la culture d’Assilah

-Par Malika Mojahid-

Des toiles artistiques créées par des petites mains d’artistes ont enjolivé les murs de la galerie du Palais de la culture à Assilah, conciliant avec dextérité créativité et imagination.

Ces enfants artistes, qui ont célébré dimanche la clôture des ateliers “des enfants du Moussem”, organisés au Palais de la culture dans le cadre du 39ème Moussem international culturel d’Assilah, étaient fiers de voir leurs toiles accrochées aux murs pour séduire les visiteurs.

Pour rendre hommage à ces enfants, le Secrétaire général de la Fondation du Forum d’Assilah, Mohammed Benaissa, a effectué une visité à la galerie, accompagné d’artistes, en reconnaissance à ces futurs porte-étendards de l’art plastique marocain.

Ces ateliers dédiés aux enfants offrent l’occasion d’accueillir des petits doigts qui cachent de grandes ambitions, donner libre-cours à leur imagination et de passer un moment de pur plaisir entre les couleurs.

Pépinière de l’art, ces ateliers, qui drainent du nouveau sang dans le paysage artistique de la ville, se veulent une fontaine de jouvence permettant aux enfants de découvrir leurs talents et de les concrétiser sur des toiles où le rêve et la réalité font bon ménage.

Selon Ali Hussain Mirza, artiste peintre venu du Bahrein pour partager son expérience avec les enfants, Assilah est la ville des artistes par excellence. Elle exerce une séduction singulière sur les enfants qui sont influencés par leur environnement beau, propre et inspirant.

“Ces ateliers aident les enfants d’ici et d’ailleurs de développer leurs talents et créativité, tout en leur inculquant les valeurs du dialogue et du respect des différences”, a indiqué Ali dans une déclaration à la MAP.

M. Benaissa a également effectué une visite au projet “peindre sa ville” qui consiste à réaliser une fresque sur le mur arrière du collège Al Maghrib Al-Arabi, et à se réapproprier les lieux.

Encadré par la scénographe Badria El Hassani, cet atelier, qui a connu la participation de près de 80 enfants zailachis, s’assigne pour objectif majeur d’atteindre de nouveaux quartiers et places en dehors de la médina et loin des remparts, et ainsi protéger l’environnement.

“Dans un jeu de miroir, ces espaces refléteront notre amour et projetteront notre désir de renouveler l’âme enfantine de cette ville”, a relevé Badria, avec un sourire plein d’espoir.

La programmation culturelle et artistique de cette édition du Moussem a fait la part belle aux ateliers dédiés à l’enfant, dont celui d’écriture et d’expression littéraire qui sert d’écrin aux auteurs en herbe, sous la direction de pédagogues spécialisés.

Quel que soit son domaine de création ou son ambition, tout enfant trouve dans le Moussem d’Assilah un lieu idéal pour s’épanouir, découvrir son talent, développer sa créativité et apprendre à apprécier l’art et à veiller à la concrétisation de ses rêves.

La programmation de cette édition a connu également l’organisation de plusieurs autres ateliers, dont ceux d’écriture et d’expression littéraire pour enfants, de peinture murale et de gravures ainsi que des expositions d’art plastique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire