ban600

Tunisie: Cazeneuve promet plus de soutien économique et de coopération antiterroriste

Tunisie: Cazeneuve promet plus de soutien économique et de coopération antiterroriste

Le Premier ministre français Bernard Cazneuve a promis, vendredi à Tunis, plus de soutien économique à la Tunisie et de coopération bilatérale dans la lutte contre le terrorisme. M. Cazeneuve a, à cet effet, signé deux accords avec son homologue tunisien Youssef Chahed portant sur la conversion d’une partie de la dette tunisienne, qui ira à la construction d’un nouvel hôpital régional à Gafsa (20 millions d’euros) et aux domaines de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle (10 millions d’euros).

L’Agence française de développement (AFD) s’engage, quant à elle, pour le financement de projets dans les secteurs du transport et de l’hydraulique, pour une enveloppe de plus de 135 millions d’euros.

Au terme d’une entrevue avec le président Béji Caid Essebsi, le Premier ministre français a souligné que la coopération bilatérale sera orientée vers des filières d’excellence, comme l’industrie numérique et les énergies renouvelables, estimant que les accords signés « vont donner lieu à des projets fort structurants ».

Il a assuré que la France et l’Union européenne mobilisent « tous les outils à leur disposition » pour accompagner le processus de développement économique en Tunisie, confrontée à une croissance en berne et à une instabilité sociale chronique.

Evoquant la question de la lutte antiterroriste, il a indiqué que les deux pays vont mener plus de 130 actions de coopération en 2017, au vu de « la conjoncture particulière » qui prévaut en France et en Tunisie déjà frappées par ce fléau.

Il s’agit, entre autres, de la formation des forces de lutte antiterroriste et des échanges d’information entre les services de renseignements tunisien et français, a expliqué M. Cazeneuve, qui a achevé une visite de deux jours à Tunis, à la tête d’une délégation de haut niveau.

Par ailleurs, Bernard Cazeneuve a rencontré le chef du gouvernement d’entente nationale en Libye, Fayez Serraj, pour lui réitérer « le plein et entier soutien de la France au conseil présidentiel ainsi qu’à son gouvernement ».

Il a aussi appelé « à redoubler d’efforts en vue d’une solution politique » dans ce pays, ravagé par six ans de conflit armé.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire