ban600

Turquie: arrestation d’au moins 20 présumés membres de Daesh

Turquie: arrestation d’au moins 20 présumés membres de Daesh

Les forces de sécurité turques ont arrêté, dimanche à Istanbul, au moins vingt présumés membres du groupe extrémiste de Daesh, selon des sources policières.

Parmi les personnes interpellées lors de descentes simultanées dans trois districts de la mégapole, quinze sont des ressortissants étrangers, a ajouté la même source sans préciser leur nationalité.

Les mis en cause, soupçonnés de liens avec des dirigeants de Daech en Syrie et en Irak, planifiaient une attaque pendant les célébrations du Nouvel An dans la ville, selon la police.

Par ailleurs, la police a annoncé avoir appréhendé à Sanliurfa (sud-est du pays) un ressortissant syrien qui serait le soi-disant « procureur » du groupe terroriste dans la province de Raqqa, capitale autoproclamée de Daesh en Syrie.

Vendredi dernier, 46 présumés membres du groupe extrémiste, dont 43 ressortissants étrangers, ont été arrêtés à Istanbul et 29 autres à Ankara.

Au cours de la seule semaine dernière, au moins 272 suspects ayant des liens avec le groupe ont été arrêtés dans des opérations dans tout le pays.

En raison des menaces à la sécurité, la police a renforcé les mesures de sécurité pour prévenir d’éventuelles attaques lors des célébrations du Nouvel An et les autorités ont interdit les célébrations de masse à Istanbul et à Ankara.

Lors des célébrations du Nouvel An 2017, une attaque sanglante contre une discothèque à Istanbul avait fait 39 tués en majorité des étrangers. L’auteur de ce carnage, un ouzbek arrêté deux semaines plus tard, est le premier auteur d’une attaque interpellé vivant en Turquie.

Près de 320 personnes ont perdu la vie dans les attaques attribuées à Daesh en Turquie dont la plus sanglante, en octobre 2015, avait fait 103 tués devant la gare centrale d’Ankara.

Selon un décompte des autorités, la Turquie a arrêté plus de 5.000 suspects de Daesh depuis l’apparition du groupe, a expulsé plus de 3.290 présumés combattants étrangers de 95 pays et a interdit d’entrée sur son territoire à plus de 38.269 personnes.

Selon le ministère turc de la Justice, au moins 780 personnes, dont 350 ressortissants étrangers, sont toujours détenues ou condamnées dans le pays pour liens présumés avec le groupe terroriste.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire