ban600

UNEA-3 : L’expérience du Maroc en matière de développement des filières de valorisation des déchets

UNEA-3 : L’expérience du Maroc en matière de développement des filières de valorisation des déchets

L’expérience du Maroc en matière de développement des filières de valorisation des déchets a été présentée, mardi à Nairobi, par la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, chargée du développement durable, Mme Nezha El Ouafi.

S’exprimant lors d’une session du dialogue de haut niveau sur le leadership, axée sur les solutions pratiques pour une planète sans pollution, dans le cadre du segment ministériel de la troisième Assemblée des Nations Unies sur l’environnement (ANUE-3), Mme El Ouafi a souligné que le programme national de gestion et de valorisation des déchets constitue un instrument de lutte contre la pollution et offre d’importantes opportunités en termes d’investissements et d’emplois verts.

Ce programme a pour objectif de promouvoir une gestion intégrée et durable des déchets, organiser les filières de recyclage et de valorisation dans un cadre formel, assurer une efficacité des ressources, promouvoir des investissements, générer des postes d’emploi (entre 50.000 à 70.000 durant les cinq prochaines années) et d’atteindre un taux de 20% du recyclage et une valorisation supplémentaire (au moins 30% des déchets à l’horizon 2020), a expliqué la secrétaire d’Etat.

Par la même occasion, Mme El Ouafi a fait la lumière sur l’expérience marocaine de mise en place de la filière des batteries usagées, notamment sur les plans institutionnel, réglementaire et organisationnel ainsi que sur les contraintes rencontrées et les étapes futures pour son opérationnalisation.

Par ailleurs, Mme El Ouafi a pris part à une réunion de haut niveau du Groupe des Amis du Pacte pour l’Environnement, organisée par la France.

Cette réunion se veut une occasion de consultation avec les pays amis de l’initiative française sur les sujets prioritaires à considérer dans le Pacte Mondial de l’Environnement ainsi que sur la stratégie à adopter pour faire adhérer un grand nombre ainsi que l’ensemble des partenaires au Pacte.

Au cours de cette réunion, à laquelle ont pris part le président du Conseil constitutionnel français, Laurent Fabius, le ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le directeur exécutif du PNUE, Erik Solheim et plusieurs ministres et représentants de haut niveau des pays amis du Pacte, les participants ont réitéré leur engagement et leur appui pour faire aboutir l’initiative française.

Mme El Ouafi prend part à cette UNEA-3 à la tête d’une forte délégation marocaine composée également de l’ambassadeur du Royaume à Nairobi, El Mokhtar Ghambou, du président du directoire de la société d’Etat Marchica Med, Saïd Zarrou ainsi que de cadres du ministère des Affaires étrangères et du secrétariat d’Etat chargé du développement durable.

Axée sur le thème de la pollution, cette UNEA-3 (4-6 décembre) vise à catalyser un nombre tangible d’engagements en vue de mettre fin à la pollution atmosphérique, des sols, des cours d’eau et des océans, et parvenir à une gestion saine des produits chimiques des déchets.

Ces engagements portent essentiellement sur l’adoption d’une déclaration politique sur la pollution qui pèse toujours plus sur la vie humaine, les économies et sur les écosystèmes.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire