ban600

Une universitaire marocaine met en avant à Beyrouth le rôle central de la femme dans le chantier de l’INDH

Une universitaire marocaine met en avant à Beyrouth le rôle central de la femme dans le chantier de l’INDH

La professeur universitaire marocaine Al Alia Maa Al Ainayne a mis en avant, dimanche à Beyrouth, le rôle central de la femme dans le chantier de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui a placé la promotion de la condition de la femme en tête de ses priorités et objectifs.

S’exprimant lors de l’ouverture du premier congrès du conseil de développement pour la femme et les affaires, qui se tient durant trois jours dans la capitale libanaise, Mme Maa Al Ainayne, professeur à l’université Mohammed V de Rabat, a fait savoir que la promotion de la situation de la femme et son autonomisation figurent parmi les principaux objectifs de ce chantier sociétal.

Elle a relevé, dans ce sens, que cette initiative prometteuse, lancée en 2005, a focalisé sur le développement du rôle de la femme afin de lui permettre de s’extirper de la précarité, de la pauvreté et de la situation de dépendance, notant la profondeur philosophique de ce chantier consistant à assister les femmes afin de renforcer leur capacité et pouvoir s’imposer dans différents domaines.

L’universitaire marocaine, membre de l’Union des écrivains du Maroc, a souligné que l’INDH a métamorphosé l’image du Maroc en matière de développement et dynamisé la société civile afin de s’y impliquer davantage à côté des autres secteurs gouvernementaux et établissements publics, estimant que cette initiative a esquissé un nouveau mode de gouvernance, en plaçant l’être humain au centre des priorités nationales.

Selon Mme Maa Al Aynanye, le Royaume a gagné ce défi de développement démocratique s’articulant autour d’un plan stratégique national émanant d’une volonté royale audacieuse visant à lutter contre le déficit social.

De son côté, la présidente du congrès, Imane Roussine, a mis en exergue les objectifs de cette rencontre, notamment la contribution à la réalisation du développement dans le monde arabe afin de créer de nouvelles opportunités d’investissement via l’échange des idées et des projets et la mise en place de plans d’actions stratégiques.

Ce congrès connaît la participation de personnalités féminines pionnières dans le domaine des affaires et de la recherche scientifique représentant plusieurs pays arabes, dont le Maroc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire