ban600

Vaincre la violence par la culture

Vaincre la violence par la culture

La culture a un grand rôle à jouer pour prévenir la prolifération de toutes formes de violence et d’extrémisme. Toutefois, son potentiel reste tout de même minimisé.

“Par les temps qui courent et à travers les dangers que le monde encoure, la culture est l’unique rempart qui reste pour vaincre toutes les formes de violence et d’extrémisme” a indiqué, ce mardi à Rabat, le Doyen de la Faculté des lettres et des Sciences humaines, Jamal Eddine El Hani lors d’une rencontre placée sous le signe “Plateforme régionale sur l’enseignement supérieur: Formation en gestion et politique culturelle’’.

Cette manifestation internationale organisée en partenariat avec MedCulturedu 25-27 avril, connaît la participation de plus de 35 chercheurs de différents pays du pourtour méditerranéen (France, Italie, Turquie, Maroc, Algérie, Égypte, Jordanie, Palestine, Syrie, Liban et Tunisie) ainsi que des représentants de ministères, des universitaires et des opérateurs culturels.

M. El Hani a souligné le moyen d’émancipation que constitue la culture et qui permet d’aspirer à un avenir meilleur, mais aussi la voie la plus sûre d’accéder au savoir, au progrès humain et à la réalisation des idéaux de la société civile, dont la justice sociale et la démocratie constituent des fondements incontournables.

Misant sur  l’importance de la culture, en tant que facteur de développement et de création de richesse, la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat a ouvert des ateliers où les étudiants peuvent s’épanouir, notamment le théâtre, la calligraphie, l’art plastique et le cinéma, dans le cadre d’un programme régional (2014-2018) financé par l’Union européenne (UE).

Pour sa part, Mme Christiane Dabdoub Nasser, chef de l’équipe technique de MedCulture, a souligné que cette plateforme se veut une occasion pour établir un échange et une mise en réseau entre universitaires, formateurs, opérateurs culturels et institutions, dans le but de développer ses partenariats dans les programmes de formation et d’éducation en matière de culture et de politiques culturelles. Elle a rajouté également que cette rencontre s’assigne aussi pour but de mettre en évidence les enjeux de la culture par rapport à la cohésion sociale, à l’intégration et au développement.

“Dans le domaine culturel, il existe le côté créatif et le besoin d’une vision fondée sur les bonnes connaissances, comme l’usage des nouvelles technologies et des capacités de base de gestion, a estimé de son côté le Chef de la section politique, communication et culture à la Délégation de l’UE au Maroc, Philip Holzapfel.

Cette manifestation qui se déroule sur trois jours, abordera des thèmes comme l‘accès à l’éducation et à la formation, l’adaptation des compétences aux exigences du marché, l’intégration des jeunes sur le marché du travail et le rôle des médias dans la promotion de la culture chez les jeunes.

Chaouki Oulkhir

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire