ban600

VIH/Sida: 19,5 millions de personnes en vie grâce aux traitements

VIH/Sida: 19,5 millions de personnes en vie grâce aux traitements

Quelque 19,5 millions de personnes porteuses du VIH restent en vie grâce aux traitements sur un total de 36,7 millions au monde, révèle un rapport de l’ONUSIDA publié jeudi à Genève.

D’après ce document, les décès liés au SIDA ont chuté de 1,9 million en 2005 à 1 million en 2016. “Si cela continue, nous atteindrons l’objectif mondial de 30 millions de personnes en traitement d’ici 2020”, estime l’agence onusienne.

“Nous avons atteint l’objectif 2015 de 15 millions de personnes sous traitement et nous sommes en train de doubler ce chiffre, pour arriver à 30 millions et atteindre l’objectif 2020”, a affirmé Michel Sidibé, directeur Exécutif de l’ONUSIDA. La région montrant les plus importants progrès est l’Afrique de l’Est et l’Afrique Australe, la plus affectée par le VIH et qui compte plus de la moitié de toutes les personnes porteuses du virus.

Depuis 2010, les décès ont chuté de 42%, alors que les nouveaux cas d’infection ont chuté de 29%, avec une baisse de 56% des nouveaux cas d’infection parmi les enfants pour la même période, un succès remarquable. Cette amélioration devra mettre l’Afrique de l’Est et l’Afrique Australe sur la voie de l’éradication de l’épidémie, poursuit l’agence.

Le rapport fournit une analyse détaillée de l’état d’avancement et des défis vers la réalisation des cibles “90-90-90”, fixés en 2014. Cette stratégie vise à accélérer les progrès pour qu’en 2020, 90% des personnes porteuses du VIH soient informées de leur séropositivité, 90% des personnes diagnostiquées séropositives aient accès à une thérapie antirétrovirale, et 90% de toutes les personnes ayant accès au traitement antirétroviral soient viro-inactivées.

L’Afrique de l’Est et l’Afrique Australe, l’Europe de l’ouest et l’Europe centrale, ainsi que l’Amérique Latine devraient atteindre les cibles d’ici 2020.

La progression vers ces objectifs s’est toutefois montrée timide au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi qu’en Europe de l’est et en Asie centrale où les décès ont augmenté respectivement de 48% et de 38%.

L’ONUSIDA se félicite toutefois des efforts déployés par certains pays où “les résultats ne se font pas attendre”, affirmant entre autres que le Maroc a augmenté l’accès au traitement contre le VIH de 16% en 2010 à 48% en 2016. Au niveau mondial, le progrès a été significatif, mais du travail reste néanmoins à faire. Près de 30% des personnes porteuses du virus ne sont toujours pas informées de leur séropositivité. Un total de 17,2 millions de personnes porteuses du VIH n’ont pas accès au traitement antirétroviral, et plus de la moitié de toutes les personnes porteuses du VIH sont viro-inactivées.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire