ban600

« Volubilis » du Marocain Faouzi Bensaid remporte le Tanit de bronze des 28èmes journées cinématographiques de Carthage

« Volubilis » du Marocain Faouzi Bensaid remporte le Tanit de bronze des 28èmes journées cinématographiques de Carthage

Le long-métrage marocain « Volubilis » de Faouzi Bensaidi a remporté le Tanit de bronze de la 28ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), dont le palmarès a été annoncé samedi en nocturne à Tunis.

Le film, qui a participé dans la catégorie des longs-métrages de fiction, relate une histoire d’amour, sur fond de critique d’un libéralisme sauvage, d’un couple, Abdelkader, vigile, et sa femme Malika, employée de maison. Malgré des problèmes d’argent, ils rêvent d’emménager ensemble et de vivre leur amour jusqu’au jour où Abdelkader va vivre un épisode d’une grande violence et d’une grande humiliation qui va chambouler leur destin.

Le Tanit d’or a été décerné au film « The train of salt and sugar » de Licinio Azevedo (Mozambique), alors que le Tanit d’argent a été attribué au long-métrage « Inxeba » (Les initiés) de John Trengov (Afrique du Sud). Le film tunisien « Vent du Nord » de Walid Mattar a remporté le Tanit d’Or de la compétition première œuvre « Prix Tahar Chériaa » ainsi que le prix TV5 Monde et celui du meilleur scénario dans la compétition officielle des longs-métrages de fiction.

Concernant le Tanit d’Or de la compétition des courts-métrages documentaires, il a été décerné au film « Jackenson-from street kid to champion » de Linda Diatta et Jean Marc Poteau du Niger. Le Tanit d’Or dans la compétition officielle des longs métrages documentaires a été attribué au film « Koro du Bakoro » de Simplice Ganou Herman (Burkina Faso). Les prix des meilleurs scénario, image et musique originale ont été décroché respectivement par les films tunisien « Vent du Nord » de Walid Mattar, mozambicain « The train of salt and sugar » de Licinio Azevedo) et sénégalais « Félicité » d’Alain Gomis.

S’agissant des prix des meilleures interprétations féminine et masculine, ils sont revenus à la sénégalaise Véro Tchanda Beya pour « Félicité » et au Tunisien Adel Moneem Chwayet pour son rôle dans « Mustapha Z » de Nidhal Chatta. Pour la compétition officielle des courts-métrages fiction, le Tanit d’Or a été décroché par « Aya » de la Tunisienne Moufida Fedhila, alors que les deuxième et troisième prix sont revenus respectivement à « Dem Dem !  » de Lopy Papa Bouname, Christophe Rolin et Marc Recchia (Sénégal/Luxembourg) et « Affabilité » d’Ahmed Nader (Egypte).

Cent quatre-vingt films ont été projetés à travers 15 salles de cinéma, entre la compétition officielle, la sélection officielle hors compétition ainsi que des sélections parallèles dans le cadre de cette rencontre cinématographique internationale, organisée du 4 au 11 novembre. Concernant la compétition officielle, 51 films arabes, africains et étrangers étaient en lice pour le Tanit d’or, dont les longs-métrages marocains « Headbang Lullaby » de Hicham Lasri, « Volubilis » de Faouzi Bensaidi et « Tikitat-A-Soulima » d’Ayoub Layoussifi.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire