ban600

Washington convoquera des réunions au Conseil de sécurité et au Conseil des droits de l’Homme sur l’Iran

Washington convoquera des réunions au Conseil de sécurité et au Conseil des droits de l’Homme sur l’Iran

Les Etats-Unis chercheront à tenir des réunions au Conseil de sécurité et au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies sur la situation en Iran, en proie à des manifestations meurtrières depuis jeudi dernier, a annoncé l’ambassadrice américaine à l’Onu, Nikki Haley. 

“Dans les prochains jours, nous appellerons à une réunion d’urgence ici à New York et au Conseil des droits de l’Homme à Genève” sur la situation en Iran, a déclaré Mme Haley dans un point de presse mardi, soulignant que “l’Onu se doit de réagir”. 

“Les libertés consacrées par la charte de l'ONU sont attaquées en Iran”, a-t-elle martelé.

L’ambassadrice a dit qu’elle aura des discussions avec les membres du Conseil de sécurité pour “voir ce que nous devons faire pour tenir une réunion d’urgence”, rassurant que “d'une façon ou d'une autre, nous aurons une réunion sur ce qui se passe en Iran, où les manifestations se poursuivent et les citoyens luttent pour leur liberté”.

L’Iran vit depuis six jours au rythme de violentes manifestations qui ont fait au moins 21 morts, dont neuf dans la nuit de lundi à mardi, et des centaines d’arrestations.

Les mouvements protestataires qui s’élèvent contre les mesures économiques prises par le gouvernement de Téhéran s’étaient déclarés le 28 décembre à la ville de Machhad (nord-est) avant de se propager rapidement dans le reste du pays.

“En ces premiers jours de 2018, nulle part l'urgence de la paix, de la sécurité et de la liberté n'a été plus testée qu'en Iran”, a estimé Mme Haley, en disant “applaudir le formidable courage du peuple iranien” sorti “par milliers pour protester contre la répression”. 

Réagissant aux propos du guide suprême iranien, Ali Khamenei, qui a accusé les “ennemis de l’Iran” de fomenter les protestations, la diplomate américaine a qualifié ses déclarations d’“absurdités”, affirmant que les manifestations sont “complètement spontanées. Elles sont quasiment dans toutes les villes d’Iran”.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a dit “regretter” la perte de vies suite à ces manifestations, et appelé au respect des droits et libertés de réunion et d’expression du peuple iranien.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire