ban600

Le World Travel Market s’achève à Londres sur une note positive pour les professionnels marocains du tourisme

Le World Travel Market s’achève à Londres sur une note positive pour les professionnels marocains du tourisme

 L’édition 2017 du « World Travel Market » (WTM), l’un des plus grands salons du tourisme du monde, s’est achevée mercredi sur une note positive pour les responsables et les professionnels marocains du tourisme. 

Le Maroc a pris part à cette grand-messe annuelle avec une forte délégation de professionnels et d’opérateurs touristiques conduite par le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, Mohamed Sajid et la Secrétaire d’État chargée du Tourisme Lamia Boutaleb.

Cette année, l’événement phare est sans nul doute la visite inopinée effectuée par le Président rwandais M. Paul Kagame au pavillon marocain où il a été accueillis par M. Sajid, Mme Boutelb et le directeur général de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) Abderrafie Zouiten.

Lors de cette visite, M. Paul Kagame a effectué une tournée dans les stands marocains où il suivi des explications sur la diversité de l’offre touristique marocaine et les atouts de la destination Maroc, très populaire auprès des promoteurs et touristes britanniques.

Le pavillon marocain, l’un des plus grands de ce salon mondial, comprend des stands de l’ONMT, de la RAM, des Conseils régionaux du tourisme, des groupes hôteliers et des agents de voyage qui exposent leurs services et produits aux visiteurs venant des quatre coins du monde.

L’autre événement ayant marqué la participation marocaine au WTM est l’annonce du partenariat avec le géant mondial Thomas Cook pour augmenter l’affluence des touristes britanniques à destination du Maroc de 70.000 visiteurs actuellement à plus de 400.000 sur les trois prochaines années.

Ce partenariat reflète la confiance dont jouit le Maroc auprès des investisseurs étrangers et des professionnels du tourisme du monde. Cette confiance en la destination Maroc s’est vue renforcée encore avec l’annonce faite par le spécialiste britannique de la chasse GunsOnPegs d’étendre ses opérations au Royaume.

Cette société de chasse touristique compte près de 95.000 clients et propose une large gamme de produits et de services en ligne aux chasseurs amateurs ou professionnels.

Le Royaume-Uni compte 600.000 chasseurs. Cette industrie pèse environ 2,6 milliards de dollars et joue un rôle important dans l’économie britannique.

« Nous sommes intéressés par le Maroc », dit M. Tom Adams, l’un des responsables de la société GunsOnPegs. Environ 66 pc des chasseurs britanniques se rendent annuellement à l’étranger pour pratiquer leur sport favori lorsque les conditions météorologiques se détériorent en hiver en Angleterre.

Il a cité à égard l’Espagne, l’Argentine et l’Afrique du Sud, comme des destinations prisées par les chasseurs britanniques, estimant que le Maroc est aussi une destination très attrayante grâce à son climat modéré, la diversité de ses paysages et sa proximité de l’Europe.

Lors du World Travel Market, un rendez-vous incontournable pour les professionnels du tourisme du globe, M. Sajid et Mme Boutaleb ont tenu plusieurs réunions B2B pour promouvoir la destination Maroc et explorer les horizons de développement de partenariat avec les professionnels du tourisme au niveau international.

Ils ont mis l’accent sur les mesures incitatives mises en place pour booster l’investissement touristique, en citant à cet égard les avantages fiscaux et douaniers, incitations financières et foncières, subventions et les mesures d’accompagnement et la mise en place d’un fonds de garantie dédié aux projets touristiques.

Les échanges avec les interlocuteurs britanniques ont également porté sur les énormes opportunités d’affaires offertes au Maroc, une destination touristique internationale privilégiée et très populaire au Royaume-Uni et en Europe.

Outre, les rencontres tenues avec les voyagistes partenaires, les grands transporteurs low-cost et les investisseurs potentiels, M. Sajid a pris part à une conférence ministérielle sur la gestion de la croissance mondiale du flux touristique et le partenariat public-privé pour atteindre les objectifs du développement durable.

Pour sa part, la secrétaire d’État chargée du Tourisme Lamia Boutaleb a participé au panel ministériel ayant porté sur la coopération entre les gouvernements et les professionnels du tourisme dans la promotion des destinations.

Pour atteindre les objectifs escomptés, Mme Boutaleb a souligné l’importance de disposer d’un code d’investissement touristique, de faciliter le financement bancaire et de renforcer le partenariat public-privé pour le développement des investissements touristiques.

Grâce à ses valeurs ancestrales de tolérance, d’ouverture et d’accueil ainsi que sa démarche innovante et mondialement reconnue en matière de sureté et de sécurité, le Maroc est considéré comme l’une des destinations les plus sûres et les plus accueillantes dans le monde, a dit la secrétaire d’État chargée du Tourisme.

Le Maroc ambitionne d’attirer un million de touristes lors des deux prochaines années du marché britannique qui a connu ces dernières années une évolution « très positive ».

En 2016, pas moins de 620.000 Britanniques ont visité le Maroc, et à fin août 2017, les arrivées en provenance du Royaume-Uni ont affiché une progression de 6 pc.

Cette tendance haussière s’explique par l’augmentation de la capacité aérienne vers le Maroc et la mise en place d’un dispositif de communication et de relations publiques assurant une présence soutenue sur le marché britannique.

En 2017, cinq nouvelles liaisons entre le Royaume-Uni et le Maroc ont été lancées, alors que l’ONMT poursuit ses négociations avec les différentes compagnies aériennes pour renforcer davantage la connectivité du Maroc avec ce marché.

Selon le DG de l’ONMT, les liaisons aériennes entre les deux pays ont passé d’une cinquantaine de vols hebdomadaires en 2012 à 90 vols actuellement, ce qui montre une croissance soutenue en dépit d’une conjoncture difficile.

Et d’ajouter que le nombre de touristes britanniques qui se rendent au Maroc affiche également une tendance haussière et il devrait atteindre cette année 700.000 touristes contre 490.000, il y a quatre ans.

Pour tirer profit de la manne touristique du Royaume-Uni, l’un des plus grands pourvoyeurs de touristes dans le monde avec 70 millions de voyageurs par an, l’ONMT a lancé une campagne intensive dans la presse écrite, les magazines spécialisés, les réseaux sociaux et transports publics.

Intitulée « Much Mor » (faisant référence à Morocco/Maroc), cette campagne de communication, qui a été primée plusieurs fois à Londres, vise à inciter les touristes britanniques à aller visiter le pays pour découvrir ses multi-facettes culturelles, sites historiques, mets gastronomiques…

Fort de sa stabilité politique et de son ouverture, le Maroc offre tout ce que le touriste britannique le plus exigeant peut souhaiter: la diversité des paysages, une ambiance humaine unique, un riche patrimoine artistique et des sites historiques d’une valeur inestimable, ainsi qu’une expérience de vie qui marque tout visiteur étranger.

Tous ces facteurs ont incité l’éditeur de guide de voyages Lonely Planet à classer la ville d’Essaouira dans le top 10 des « Best Value Destinations » à visiter dans le monde en 2018.

Les tendances des réservations des agences de voyage en ligne comme Expedia, Tripadvisor, lastminute.com et les partenariats scellés avec les grands professionnels du tourisme laissent entrevoir de bons résultats lors de la prochaine saison touristique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire