ban600

Il y a une grande dynamique au niveau de l’exécution des programmes de développement à Al Hoceïma

Il y a une grande dynamique au niveau de l’exécution des programmes de développement à Al Hoceïma

Il y a une grande dynamique au niveau de l’exécution des programmes de développement, lancés dans la province d’Al Hoceïma, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Cette action a été menée sur instructions de SM le Roi Mohammed VI concernant aussi bien le volet relatif aux programmes de développement que celui ayant trait à la justice et au respect des conditions du procès équitable, a ajouté M. El Khalfi, qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Il a dans ce sens fait état d’un processus de développement ayant trait à la satisfaction des revendications socio-économiques et de développement, à travers un programme d’une valeur de 9,9 milliards de dirhams (MMDH) dont 6,5 MMDH dans le cadre du programme “Al Hoceïma, Manarat Al Moutawassit”.

Il s’agit également d’un programme d’une valeur de 1,7 MMDH pour la lutte contre les disparités spatiales, d’un programme complémentaire relatif aux routes d’une valeur de 400 millions de DH (MDH), d’un autre relatif à la construction d’un barrage sur Oued Ghiss et d’un centre de désalinisation de l’eau de mer avec un montant de 1,3 MMDH.

Le gouvernement a travaillé dans ce cadre sur deux volets. Le premier concerne la signature de 9 conventions avec l’Agence de promotion et de développement des préfectures et provinces du Nord avec une enveloppe budgétaire de plus de 3 MMDH, a poursuivi M. El Khalfi, précisant que les crédits financiers ont été alloués à l’agence pour accélérer les opérations de réalisation. Le taux de réalisation des projets en cours atteindra 57% à la fin du mois courant, a-t-il assuré. Le second volet concerne le réseau routier et la voie rapide Taza-Al Hoceïma, le Centre de désalinisation des eaux de mer et la protection des inondations avec une enveloppe budgétaire estimée à 600 MDH, outre un nouveau programme, défini sur la base d’un dialogue avec les habitants, portant sur la construction de près de 73 km de routes, la création d’un noyau universitaire et des projets dans le domaine de la pêche maritime d’une valeur de 110 MDH, a noté M. El Khalfi. Il a rappelé que le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau a effectué entre avril et mai derniers trois visites de terrain pour s’informer de l’évolution des travaux desdits projets.

M. El Khalfi a fait part du souci du gouvernement d’accélérer la réalisation des travaux conformément aux délais prévus initialement, à l’instar de ce qui se fait au niveau des autres provinces, notamment à travers les visites de terrain et la reddition des comptes de la part des responsables de ces projets.

Quant au processus judiciaire, il a trait à la responsabilité de la justice dans la mise en liberté et le commentaire des jugements rendus à l’encontre des personnes poursuivies dans le respect total des conditions du procès équitable et des procédures légales.

Il s’agit aussi de soumettre les mis en cause à l’expertise médicale en cas d’allégation de torture ou de pratiques dégradantes.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire