11 septembre: Cérémonie commémorative lourde en émotion à New York sur fond de pandémie

NEW YORK, NY - SEPTEMBER 10: Robert Peraza, who lost his son Robert David Peraza, pauses at his son's name at the North Pool of the 9/11 Memorial during tenth anniversary ceremonies at the site of the World Trade Center on September 11, 2011, in New York City. New York City and the nation are preparing to commemorate the 10th anniversary of the 9/11 terrorist attacks on lower Manhattan which resulted in the deaths of 2,753 people after two hijacked planes crashed into the World Trade Center. Security has been heightened in both New York City and Washington D.C. following a possible car bomb threat. (Photo by Justin Lane-Pool/Getty Images)

Les Newyorkais ont commémoré vendredi le 19è anniversaire des attentats terroristes du 11 septembre 2001, lors de la traditionnelle cérémonie annuelle organisée au mémorial dédié à cette tragédie à Manhattan.

Mais cette année, ce triste anniversaire a un gout encore plus amer pour les Américains et les habitants de New York en particulier, alors que la ville et le pays se relèvent à peine de la pandémie du Covid-19. L’Etat et la ville de New York ont été en mars et avril derniers l’épicentre de la pandémie aux Etats-Unis, avec un lourd bilan de plus de 33.000 morts et 473.000 infections au virus.

A l’instar des attentats du 11 septembre qui avaient notamment ciblé les deux tours jumelles du World Trade Center (WTC), symbole de la puissance économique et financière américaine, la pandémie du coronavirus a aussi laissé un impact psychologique profond sur New York et ses habitants. Par conséquent, la commémoration de cet anniversaire cette année est lourde en émotions pour les Newyorkais.

Mais malgré la pandémie et les mesures strictes de distanciation physique en vigueur, la traditionnelle cérémonie organisée chaque année dans le bas Manhattan s’est déroulée comme prévue vendredi matin pour rendre hommage à la mémoire des 2.983 hommes, femmes et enfants tués dans les attaques du WTC, du siège du Pentagone à Washington, l’avion détourné du vol 93 qui s’est écrasé en Pennsylvanie, et l’attentat à la Bombe contre le WTC en 1993.


La cérémonie a aussi été marquée par la présence du vice-président américain Mike Pence et son épouse, ainsi que de l’ancien vice-président et candidat démocrate à l’élection présidentielle de novembre, Joe Biden, et son épouse.

Cependant, en raison des mesures de précaution liée à la pandémie, les membres des familles des victimes n’ont pas été en mesure de monter au podium pour procéder à la traditionnelle lecture des noms de leurs proches décédés. Au lieu de cela, un enregistrement de la lecture des noms des victimes est diffusé tout au long de l’événement qui dure plusieurs heures.

En parallèle, des minutes de silence ont été observées lors de la cérémonie commémorative à Manhattan. A 08H46, heure précise à laquelle le premier avion détourné par les pirates de l’air s’était écrasé contre la Tour Nord du World Trade Center. A 09H03, lorsque l’avion du vol 175 a heurté la Tour Sud sous le regard de millions de personnes alors que les chaines de télévision retransmettaient en direct ces évènements à travers le monde.

A 09H59, moment où la Tour Sud du World Trade Center s’est effondrée et à 10H28 pour marquer l’effondrement de la Tour Nord du WTC.


Des minutes de silence ont été aussi observées à 09H37, heure à laquelle le vol 77 d’American Airlines s’est écrasé contre le siège du Pentagone à Washington; et à 10H03 lorsque le vol 93 de United Airlines s’est écrasé à Shanksville (Pennsylvanie), vraisemblablement à l’initiative des passagers qui s’étaient rendu compte des objectifs des terroristes.

Le président Donald Trump et son rival démocrate à la présidentielle, Joe Biden, sont attendus plus tard dans la journée à Shanksville, au site du mémorial national du vol 93, pour rendre hommage aux victimes de ces attentats terroristes.