ban600
credit agricol

11è WPC : Le Maroc, une “success story” en matière de politique migratoire

11è WPC : Le Maroc, une “success story” en matière de politique migratoire

La politique migratoire adoptée par le Maroc est une "success story" qui sert de modèle aux autres pays, ont souligné, vendredi à Rabat, les intervenants à la 11-ème édition de la World Policy Conference (WPC).

Le Maroc est une expérience réussie en matière de gestion des questions liées à la migration internationale, en accueillant un nombre important d'immigrés et en veillant à faciliter leur intégration, s'est félicité le sénateur polonais Bogdan Klich, ancien ministre de la défense et membre du parlement européen, lors d'un débat sur les migrations et l'avenir du multiculturalisme.

Le Maroc, en collaboration avec l'Espagne et l’Union européenne (UE), a favorisé l'instauration d'une situation de paix migratoire et a largement contribué au contrôle des flux migratoires, a-t-il relevé, appelant à renforcer davantage cette coopération de migration et de sécurité entre les deux rives de la Méditerranée.

"Nous sommes conscients des défis auxquels fait face le Maroc pour contrôler la situation et des efforts déployés pour protéger la frontière européenne", a-t-il dit, notant qu'après la fermeture de la route entre la Libye et l'Italie, le Maroc est devenu la cible numéro un et sera confronté à de sérieux menaces, notamment le transit des groupes terroristes.

Il a, de même, évoqué l'élargissement des perspectives de coopération entre le Maroc et l'UE, ainsi que les réalisations communes dans différents domaines, ajoutant que la question migratoire et la lutte contre le terrorisme figurent à la tête des préoccupations.

Il a regretté, en ce sens, la propagation inquiétante du populisme en Europe centrale qui risque de mettre en danger le processus démocratique dans la région.

De son côté, l'ancien ministre français du Budget, Jean François Copé, maire de Meaux et avocat au barreau de Paris, a salué l'expérience remarquable du Maroc dans le domaine de l'immigration, ainsi que les progrès accomplis dans plusieurs secteurs.

Sur la crise migratoire eu Europe, il a souligné la nécessité d'harmoniser la vision européenne, de trouver une solution européenne collective et un terrain d'entente et de concilier les positions et ce, en étroite collaboration avec les autres pays de la Méditerranée.

→ Lire aussi : Sanchez souligne le rôle du Maroc comme acteur stratégique en matière de politique migratoire

Pour gérer la situation, il a appelé à une politique de voisinage basée sur des partenariats permanents et à miser sur la réussite du parcours d'intégration, ajoutant que dans les pays d'accueil les migrants doivent être acceptés à la différence de leur background et de leurs cultures...

Pour sa part, Jim Hoagland, Conseiller de la rédaction du Washington Post, a relevé que la migration a une double facette: elle contribue à la croissance économique et démographique mais peut engendrer une crise humanitaire.

Il faut reconnaître les différences culturelles et sociales et non pas les utiliser pour diviser et créer des tensions, a-t-il insisté, notant que l'arrivée au pouvoir des populistes n'a pas apporté des solutions à la question migratoire comme attendu mais au contraire elle a produit un changement malsain.

Quant au ministre hongrois de la justice, Laszlo Trocsanyi, il est revenu sur l'installation des partis populistes à la tête des pays de l'Europe centrale et les retombées de cette vague de populisme sur la démocratie.

Il a également appelé à accroître la solidarité entre les pays européens et à travailler ensemble pour faire face aux défis migratoires.

Cette 11-è WPC, qui réunit plus de 250 personnalités de haut niveau de divers horizons, venus de plus de 40 pays, est l'occasion d'échanger les réflexions, préoccupations et solutions autour des bouleversements incessants que connaît le monde.

Fondé en 2008 par Thierry de Montbrial, président de l’Institut français des relations internationales (Ifri), cet événement international a été classé 3-ème meilleure conférence de think tank au monde en 2017, d’après le Global Go-To Think Tanks Index de l’Université de Pennsylvanie.

Parmi les thèmes inscrits au programme de la WPC-2018, initiée sous le thème de la gouvernance mondiale (25-28 octobre), figurent également les futurs de la Russie, la religion et la politique en Chine, l’impact d’un monde connecté sur la gouvernance mondiale, les migrations et l’avenir du multiculturalisme, l’avenir de l’euro, les conséquences de Trump, l’initiative One Belt One Road, les enjeux stratégiques de l’Europe et le problème de la Corée du Nord.

Les travaux de cette onzième édition porteront également sur les enjeux du commerce international, l’éducation, le développement de l’Afrique, les questions énergétiques et le climat, l’état de l’économie mondiale et bien d’autres sujets.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :