Le 1er Festival Cultures maghrébines, du 23 au 25 février à Tanger

Le 1er Festival Cultures maghrébines, du 23 au 25 février à Tanger
Le taux d’avancement des travaux de construction de la nouvelle marina, l’une des principales composantes du projet de reconversion du port de Tanger-ville en un grand port de loisir, a atteint les 50 pc. (MAP Tanger)

La 1ère édition du Festival Cultures maghrébines se tiendra, du 23 au 25 février à Tanger, sous le thème “Des andalousies et des patrimoines maghrébins“.

Initiée par l’Association fils et filles de Ziryab de la musique andalouse et spirituelle, cette manifestation culturelle vise à promouvoir le rapprochement et la coopération culturelle entre les pays du Maghreb et à consacrer les valeurs de tolérance, de paix et de bon voisinage, en vue de contribuer à la concrétisation de l’unité maghrébine et à la dynamisation du paysage culturel dans la région.

Le Festival ambitionne également de promouvoir la rayonnement culturel et touristique de Tanger, mettre en avant les cultures des pays du Maghreb, créer un pont de communication entre les pays maghrébins, former des orchestres arabo-andalous communs pour exprimer l’unité maghrébine, et de préserver le patrimoine maghrébin à travers ses différents affluents, a déclaré à la MAP, le président de l’Association, Ben Allal Mohammed Awami, en marge d’une conférence de presse, tenue vendredi soir à Tanger, pour la présentation de l’événement.

>>Lire aussi: La présence distinguée du Maroc au Festival indien « Surajkund Mela » renforce le rapprochement entre les deux pays

Au programme du festival figure l’organisation d’une conférence intellectuelle sous le thème “le renforcement de la cohésion et la relation de beauté entre les générations maghrébines“, une exposition collective d’artistes maghrébins, un défilé de mode, et de concerts musicaux qui seront animés par des orchestres venus de la Tunisie, la Libye, l’Algérie, la Mauritanie et du Maroc, a précisé M. Awami. Il s’agit également de l’organisation d’un concours de poésie arabe sous le thème “l’unité maghrébine” et d’une exposition de manuscrits rares.