28è Sommet Arabe à Amman : La Jordanie prête à accueillir ses invités de marque

Le Royaume Hachémite de Jordanie est prêt à accueillir ses invités de marque, les dirigeants des pays arabes qui participeront aux travaux du 28è sommet de la Ligue Arabe, prévus mercredi à une station balnéaire sur la Mer Morte (à 55 kilomètres de la capitale Amman).

Le Royaume hachémite a parachevé tous les préparatifs pour accueillir le prochain sommet arabe, notamment sur les plans logistique, médiatique et organisationnel, a assuré l’ambassadeur Rima Alae Eddine, porte-parole de la commission en charge de la Préparation du 28è Sommet de la Ligue Arabe, exprimant la joie et la fierté de son pays d’accueillir les Chefs d’Etat Arabes.

Selon des médias locaux, près de 16 Chefs d’Etat arabes sont attendus à ce sommet, en plus de plusieurs invités, particulièrement le secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, arrivé en ce jour à Amman, l’envoyé personnel du président russe Vladimir Poutine, M. Michael Bogdanov, et le président de la Commission de l’Union Africaine, M. Moussa Faki Mahamat.

Il s’agit également du secrétaire général de l’Organisation de la Coopération Islamique, M. Youssouf bin Ahmed Al Othaimeen, de la Haute Représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, d’un envoyé du président américain Donald Trump et d’un représentant du gouvernement français.


L’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU en Syrie, Staffan di Mistura avait pris part aux travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères, tenue lundi, qui a été aussi l’occasion pour les ministres d’examiner les derniers développements en Syrie et les résultats des pourparlers de Genève et des consultations d’Astana, qui visent à stabiliser le couvre-feu et à amorcer des négociations sérieuses menant à une solution politique à la crise syrienne.

Les ministres arabes des Affaires étrangères avaient adopté, au terme de leur réunion préparatoire, tenue en prélude au 28è Sommet arabe, toutes les questions inscrites à l’ordre du jour, avait indiqué le ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés, Ayman Al Safadi.

Au menu de la réunion, figuraient plusieurs questions politiques et sécuritaires, à leur tête la première cause arabe, la question palestinienne, les défis sécuritaires actuels, dont le terrorisme, l’extrémisme, la lutte contre les groupes terroristes, outre les crises en Syrie, au Yémen et en Libye.

Lors d’une conférence de presse, M. Al Safadi a fait savoir que cette réunion ministérielle s’est déroulée dans un climat positif, notant que l’ensemble des projets de décisions convenus par les représentants permanents ont été adoptés, avant leur soumission aux dirigeants arabes lors de leur prochaine réunion.


Cette convergence de vues témoigne du souci et de l’intérêt accordé par tous les participants pour que le Sommet d’Amman puisse jeter les jalons d’une action arabe fédératrice, globale et coordonnée afin de faire face aux défis posés, a-t-il dit, relevant que tous les signaux sont positifs et que l’ensemble des points débattus ont été adoptés d’une manière agissante et dans un esprit de responsabilité.

La présence inédite de dirigeants arabes au Sommet d’Amman, contrairement aux éditions précédentes, reflète, sans aucun doute, le souci des leaders arabes à oeuvrer de concert, dans un cadre fraternel et coordonné, afin d’ouvrir une nouvelle page dans l’histoire de l’action arabe et témoigne également de leur engagement à hisser le niveau de la coopération arabe commune.

Le 28ème sommet de la Ligue Arabe est porteur de grands espoirs et pourra participer à la renaissance de l’action arabe commune et au renforcement du rôle et de l’efficience de la Oumma Arabe.