ban600

2è édition des JPO de la DGSN : la créativité des fonctionnaires de la Sûreté nationale dans les domaines des arts et de la culture

2è édition des JPO de la DGSN : la créativité des fonctionnaires de la Sûreté nationale dans les domaines des arts et de la culture

Le talent avéré et l'esprit créatif des fonctionnaires et cadres de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans les domaines des arts, de la science, de la culture et de la littérature est mis à l’honneur tout au long de la 2è édition des Journées Portes Ouvertes (JPO) de la DGSN, qui se poursuit jusqu’au 30 courant à la Place Bab Jdid à Marrakech.

Afin de mettre en exergue ces aspects esthétique et novateur de ces hommes et femmes qui ont la lourde tâche de protéger, avec dévouement et abnégation, de jour comme de nuit, la sécurité des citoyens et de leurs biens, un espace "Histoire, Art, et Culture" a été aménagé pour la circonstance.

Tenu grâce à l’appui des la Fondation Mohammed VI pour les œuvres sociales du personnel de la Sûreté Nationale, et de l’Institut Royal de la Police, ce musée se fixe pour objectif de mettre en valeur la contribution distinguée et fort remarquable des cadres et fonctionnaires de la DGSN, à la promotion de l’art et de la culture à l’échelle nationale, explique-t-on sur place.

Cet espace d’exposition compte une zone réservée à la présentation d’une série d’ouvrages touchant les domaines des sciences, de la littérature (romans et histoires, poésie…), dont certains ont décroché des prix à l’International, ainsi que des sciences juridiques, réalisés par des fonctionnaires et des cadres de la DGSN.

Parmi la collection des ouvrages exposés, on note une série de romans policiers du professeur Miloudi Hamdouchi, des ouvrages éducatifs et pédagogiques dédiés aux jeunes écoliers du préscolaire et du primaire, signés Mustapha Ouissaaden, ou encore des numéros de la Revue de la Sûreté Nationale de 1960 à 2003, regroupés dans une encyclopédie répartie en plusieurs volumes.

→ Lire aussi : Marrakech: Les efforts soutenus de la DGSN pour consacrer les fondements de la police citoyenne mis en relief

Pour les férus des arts plastiques, le musée regroupe quelque 52 toiles illustrant plusieurs écoles, dont "l’abstrait", '’l’école naturelle classique" ou encore "la calligraphie arabe".

Cette collection de toiles riches en couleurs donne à voir et à apprécier plusieurs portraits de l’ensemble des Sultans Alaouites, une toile intitulée "Lumière d’un Continent" symbolisant, à la fois, l’ancrage africain du Royaume, les différentes visites effectuées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans plusieurs pays africains, ainsi que le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, sa famille institutionnelle, outre un autre tableau géant mettant en relief l’arbre généalogique de la Dynastie Alaouite.

Ces deux toiles distinguées ont été soigneusement confectionnées, avec amour et grand professionnalisme, par M. Said Kheyer, commissaire-divisionnaire à la DGSN.

Cet espace compte aussi une zone dédiée à "la Mémoire de la DGSN" où sont minutieusement exposées différentes tenues officielles des agents de police, différents équipements et matériels de la photo judiciaire (identification judiciaire) datant de 1900 à 1920, ainsi que le matériel de transmission qui datait des années 50.

Sur place, l'on peut découvrir également le Mot de fierté et de joie de Feu SM Mohammed V suite à l’intention manifestée par la DGSN de sortir une Revue dédiée à la Sûreté nationale, ainsi que le Mot de Feu SM Hassan II suite à la publication du premier numéro de cette Revue en 1961.

L’espace mémoire de la DGSN compte aussi une série de Procès Verbaux (PV) émis par les services de la police datant de 1918, 1921, et 1925.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :