32e sommet de l’UA : Abdel Fattah al-Sissi prend officiellement la présidence de l’Organisation

32e sommet de l’UA : Abdel Fattah al-Sissi prend officiellement la présidence de l’Organisation

Le sommet de l’Union africaine a entamé, dimanche 10 février, à Addis-Abeba, les travaux de sa 32ème session ordinaire avec la participation du Maroc. Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a présidé la délégation marocaine à ce Sommet, qui est composée du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita et du ministre délégué chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli. Plusieurs sujets d’actualité africaine ont été débattus dans ce sommet qui s’est tenu dans la capitale éthiopienne.

Le sommet s’est ouvert avec la participation d’une panoplie de chefs d’Etat, de gouvernement, de ministres et de diplomates. Il a été marqué par le passage de relais entre le Rwandais Paul Kagame et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui a pris officiellement la présidence tournante de l’UA pour un an.

Cette rencontre est la première pour les chefs d’Etat nouvellement élus, comme le cas des présidents de la République démocratique du Congo, du Zimbabwe, de Madagascar et de la Sierra Leone.

→Lire aussi : El Otmani préside la délégation marocaine à la 32-ème session ordinaire du Sommet de l’UA

Le thème de cette année porte sur « les réfugiés, les rapatriés et les personnes déplacées en Afrique ». Selon les chiffrés du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), le problème des réfugiés est une urgence, surtout en Afrique, qui compte aujourd’hui 26% des 25 millions de réfugiés que compte la planète. L’Ethiopie, le Soudan du Sud, l’Ouganda sont les pays les plus concernés par ce fléau.

Pour sa part, le secrétaire général de l’ONU a tablé sur le problème de la santé dans le continent africain. Il a rappelé qu'investir dans la santé, c'est investir dans le capital humain. Ce dernier, constitue le fondement de tout développement socio-économique, permettant aux pays africains d'accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2063 de l'UA et l'Agenda 2030 du développement durable des Nations Unies.

→Lire aussi : Le Sommet de l’Union africaine entame à Addis-Abeba les travaux de sa 32ème session ordinaire

De nombreux observateurs attendent donc de savoir si le nouveau président de l’organisation va vouloir poursuivre les réformes initiées par son prédécesseur.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :