44e réunion annuelle de la BID

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), membre du groupe de la Banque islamique de développement (BID), et l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) ont signé un Mémorandum d’entente en vue de renforcer les efforts de développement du commerce dans le Royaume du Maroc et dans l’ensemble de la région africaine.

L’accord, a été signé lors de la 44ème réunion annuelle du groupe de la Banque islamique de développement, tenue à Marrakech du 3 au 6 avril par l’ingénieur Hani Salem Sonbol, Directeur Général de l’ITFC et M. Hicham Boudraa, Directeur Général de l’AMDIE. Cet accord vise à promouvoir une croissance économique et commerciale entre le Maroc et les pays africains membres de l’OCI, conformément à la vision du Royaume.

Commentant sur le Mémorandum d’entente, l’ingénieur Hani Salem Sonbol, Directeur général de l’ITFC, a déclaré que l’accord avec l’AMDIE vise à faire face aux barrières qui empêchent actuellement les entreprises des pays arabes et africains subsahariens (ASS) membres de l’OCI de profiter pleinement du potentiel commercial de la région. Il a aussi ajoutée que “Le protocole d’accord fait valoir le positionnement stratégique du Maroc en tant que pont commercial entre les pays arabes et africains, et vise à créer de nouvelles opportunités pour les entreprises marocaines dans les marchés africains, tout en bénéficiant des programmes de renforcement des capacités et de transfert de connaissances liés au commerce électronique“.

Le Mémorandum d’entente s’inscrit dans le cadre du Mémorandum d’Entente signé en Novembre 2018 entre le Royaume du Maroc, représenté par le Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique, et l’ITFC, et qui a porté sur plusieurs volets relatifs au développement du Commerce, y compris la coopération dans le cadre du programme des ponts commerciaux arabo-africains (AATB) lancé en 2017 à Rabat-Maroc sous le Haut Patronage de Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc.

→ Lire aussi : Maroc/BID: Un partenariat pour le développement des secteurs économiques


L’AATB est un programme régional de promotion du commerce qui vise à faire face aux défis du commerce entre les régions arabe et africaine, avec l’objectif ultime de renforcer la coopération Sud-Sud entre les pays membres de l’OCI.

Le Maroc, membre du Conseil de Gouvernance de l’AATB, continuera de jouer un rôle essentiel dans le développement du programme AATB. À ce jour, ITFC a approuvé plusieurs opérations d’une valeur totale de 2,286.5 de millions de dollars américains au Maroc.

À propos de la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC) :

La Société internationale islamique du financement du commerce (ITFC) est un membre du groupe de la Banque islamique de développement (BID). Elle a pour vocation de faire progresser le commerce entre les Pays membres de l’OCI, permettant en définitive de contribuer à son objectif prioritaire visant à améliorer les conditions socio-économiques des personnes à travers le monde. Démarrant ses activités en janvier 2008 (Muharram de l’an 1429), l’ITFC a depuis renforcé toutes les opérations de financement commercial qui étaient gérées par différents guichets du groupe de la BID. L’obtention de la notation de A1 de Moody’s démontre l’efficacité de la prestation de la Corporation en répondant rapidement aux besoins du client dans un contexte obéissant aux lois du marché.


Depuis 2008, l’ITFC a fourni plus de 45 milliards de dollars pour financer le commerce dans les Pays membres de l’OCI, faisant de la Corporation le premier fournisseur de solutions commerciales pour répondre aux besoins des Pays membres de l’OCI. En endossant le rôle de catalyseur du développement commercial parmi les Pays membres de l’OCI et au-delà, la Corporation permet aux entités des Pays membres d’accéder plus facilement au crédit commercial et leur fournit les outils de renforcement de leur capacité en matière de commerce, ce qui leur permet d’être compétitives sur le marché international.