Les autorités de Taounate : délogement et de démolition des habitations situées près du lit du Oued Sebou

 Les autorités de la province de Taounate ont fait part mardi de leur détermination à prendre toutes les mesures adéquates pour exécuter les décisions de délogement et de démolition des habitations en pisé construites très près du lit du Oued Sebou au niveau du Douar Aârib, relevant de la commune d’El Mkansa, dans la circonscription de Kariat Ba Mohamed, située sur la rive droite de l’Oued, et ce pour préserver la sécurité des habitants.

Pour parer aux dangers qui guettent les habitants de ce Douar et en prévision d’éventuelles inondations de l’Oued et les risques qu’elles pourraient provoquer pour la majorité des logements construits en pisé très près du lit de l’Oued, les autorités locales ont tenu une réunion vendredi dernier au siège de la caïdat d’Oulad Aïssa Ahjaoua, lors de laquelle un accent particulier a été mis sur la nécessité de sensibiliser à nouveau la population concernée par les risques d’inondations et la montée des eaux à cause des précipitations, ainsi que sur la décision de déloger et de démolir les habitations menacées, indique un communiqué de la préfecture de la province de Taounate.

Tenue en coordination avec les différentes instances élues, les services de sécurité et les services extérieurs, en présence du président du Conseil communal et des représentants d’associations de la société civile et d’environ 80 habitants du Douar, la rencontre a été également l’occasion de rappeler les mesures prises pour reloger les habitants du Douar, à travers le projet du lotissement “Al Kheir”, qui dispose de tous les équipements de base nécessaires et la mise à la disposition des familles concernées, estimées à 100 ménages, de lots de terrain gratuitement, précise la même source, qui rappelle que les bénéficiaires ont reçu les documents nécessaires relatifs à ces lots en 2016.

En vertu de ces mesures, chaque famille bénéficie d’une aide financière pour la construction, ainsi que des plans architecturaux, des études techniques et des autorisations de construire, offerts gratuitement, ajoute-t-on. En dépit de tous les efforts déployés et les mesures proactives prises, certains habitants refusent toujours de quitter les habitations menacés et avancent des conditions n’ayant aucune relation avec les engagements déjà pris et qu’ils avaient accueillis favorablement tout au long du processus des concertations, de réalisation du lotissement et de distribution des parcelles, soulignent les autorités de la provinces de Taounate qui ont réaffirmé leur détermination à prendre toutes les mesures appropriées pour exécuter les décisions de délogement datées du 19 août 2013, ainsi que les décisions de démolition du 08 novembre 2017, et ce pour préserver la sécurité des habitants.