A LA UNE

5è rencontre internationale de l’Université ouverte de Dakhla : l’Afrique sera le plus grand bénéficiaire du rapprochement entre l’Afrique du Sud et le Maroc

L’Afrique sera le plus grand bénéficiaire du rapprochement entre l’Afrique du Sud et le Maroc, ont souligné, vendredi, des chercheurs qui prennent part aux travaux de la 5è rencontre internationale de l’Université ouverte de Dakhla

Dans une déclaration à la MAP, le directeur exécutif de l’Institut des futurs africains à Pretoria, Alioune Sall, a indiqué que le Maroc et l’Afrique du Sud sont deux pôles principaux du continent qui disposent d’une vision politique claire pour promouvoir l’intégration régionale en Afrique.

M. Sall a relevé que les deux pays disposent d’importants moyens économiques et humains à même de leur permettre de conduire les efforts de l’intégration économique en Afrique, ajoutant que le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA) a balisé le chemin du rapprochement avec Pretoria.

Pour sa part, l’expert en questions politiques étrangères et en défense à l’Institut américain de l’entreprise, Michael Rubin, a estimé que l’Afrique a dépassé l’ère des étendards et des idéologies obsolètes et que l’Afrique du Sud est pleinement consciente de son intérêt à se rapprocher du Maroc.

Intervenant dans le même sens, Mme Nicha Siodas, professeur à l’Université d’Afrique du Sud, a fait part de son espoir de voir le commandement issu des prochaines élections du parti du Congrès national africain (au pouvoir) promouvoir les relations avec le Maroc, estimant que si Nelson Mandela était encore en vie, il aurait voulu une relation solide avec le Royaume qui l’a aidé dans sa lutte contre l’apartheid.

Elle a également exprimé son espoir de voir les gouvernements des deux pays suivre le chemin tracé par leurs institutions universitaires, notant que l’université de l’Afrique du Sud, qui est la plus grande du continent, collabore avec l’université Mohammed V de Rabat à travers des programmes d’échanges en faveur des chercheurs et des étudiants.

Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème “la nouvelle économie mondiale: transformations structurelles, impacts et réponses des acteurs, expériences internationales comparées“, la rencontre internationale de l’Université ouverte de Dakhla a pour objectif d’échanger sur plusieurs thématiques liées aux changements majeurs que connaît la nouvelle économie mondiale et leurs conséquences.

Cette rencontre de deux jours, initiée par l’Association des études et de recherches pour le développement et l’Association internationale francophone d’intelligence économique (AIFIE), connaît la participation de représentants de 41 pays de tous les continents.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page