A LA UNEEnseignement et éducationEnvironnement

71 pavillons verts dans les Éco-Écoles au Maroc

Pour l’année scolaire 2020-2021, ce sont 71 Éco-Écoles qui hisseront le Pavillon vert qui valide un parcours d’éducation à l’environnement en trois ans, mené par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, présidée par Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasnaa, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports.

64 Éco-Écoles de tout le Royaume ont reçu un certificat argent qui les récompense pour avoir traité deux thèmes du programme et 84 un certificat bronze pour en avoir traité un. Au total, sur les 228 candidates, ce sont 219 Éco-Écoles de 10 académies régionales qui ont reçu une récompense dans le cadre de ce programme créé par la Fondation pour l’Education à l’Environnement.

L’édition 2020-2021 du pavillon vert s’est entièrement déroulée sous les contraintes sanitaires de la Covid-19, auxquelles les écoliers et leurs encadrants se sont parfaitement adaptés. La Fondation avait mis à leur disposition une plate-forme pour que les Éco-Écoles puissent déposer leur dossier de candidature en ligne et avait élargi le calendrier pour organiser les indispensables visites de terrain qui précèdent le travail du jury. Ces visites ont été menées par les comités régionaux de l’environnement et du développement durable qui accompagnent et encadrent les Éco-Écoles participantes dans la mise en œuvre du programme.

Ils ont pour cette édition aidé les écoliers à faire le lien entre le programme, leur cursus scolaire et les 17 objectifs de développement durable que promeut l’ONU.

Le jury s’est réuni les mercredi 14 et jeudi 15 juillet 2021, en présentiel et à distance pour délibérer. Cette année, ils ont pu lire dans les dossiers de candidature, les appréciations des écoliers eux-mêmes, témoignage de leur engagement.

Le jury avait cette année double charge, puisqu’il avait été donné aux Éco-Écoles une autre occasion de se distinguer : la deuxième édition du Concours des bonnes pratiques, la première ayant eu lieu lors de la COP22 de Marrakech en 2016. Baptisé « il était une fois une éco-école », il proposait aux participants de produire une capsule vidéo de trois minutes au plus, dans lequel ils présentaient les bonnes pratiques environnementales développées par leurs Éco-Écoles respectives sur l’un des deux thèmes imposés : préservation de la biodiversité et lutte contre le changement climatique.

Le concours, qui s’étalait d’avril à juin 2021, était ouvert aux 600 écoles labélisées ou renouvelant chaque année leur label. 65 Éco-Écoles de 11 académies régionales ont finalement déposé leur projet en ligne pour être soumis au même jury que pour Pavillon vert. Celui-ci a primé 11 Éco-Écoles, dont les prix, une tablette pour chaque élève lauréat et encadrant vont être remis lors d’une cérémonie qui sera organisée par le Centre International Hassan II de Formation à l’Environnement. Les bonnes pratiques présentées dans les films récompensés vont être mises en ligne sur le site ecoecoles.ma.

Grâce au programme Eco-Ecoles, les élèves, comme leurs encadrants et leurs proches, se sentent concernés par les problèmes environnementaux, comme le montre une étude d’impact diligentée en 2021 par la Fondation.

Éco-Écoles et Pavillon Vert, un programme international présent dans 70 pays.

Éco-Écoles est un outil pédagogique www.ecoecoles.ma L’objectif est d’inculquer aux écoliers les notions de développement durable, des comportements et modes de vie respectueux de l’environnement.

Chaque école suit un processus de changement en sept étapes pour amener les jeunes à mener des actions partout où ils le peuvent. Au fil du temps, ce processus débouche sur des améliorations visibles, à la fois dans les résultats de l’apprentissage et dans le comportement des élèves et des populations, et au final dans l’environnement. Les écoles décrochent, en fin de parcours, un des trois labélisation(Certificat bronze, argent ou pavillon vert).

Le parcours qui mène au Pavillon vert nécessite de la constance et de la persévérance. Pour obtenir le label, les éco-écoles doivent traiter trois thèmes principaux : la gestion des déchets et la rationalisation des consommations d’eau et d’énergie. Pour le renouveler, elles doivent traiter quatre autres thèmes : la biodiversité, l’alimentation, les solidarités et les changements climatiques.

Pour traiter ces thèmes, le programme Éco-Écoles privilégie une approche concrète, par l’expérimentation et le travail de terrain, pour sensibiliser les écoliers à la préservation de l’environnement et au développement durable.

Le programme Éco-Écoles a été implanté au Maroc par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement en 2006 www.fm6e.org  en partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports. 2812 écoles y sont inscrites dont 44% rurales et 56 urbaines.  671 labélisées pavillon vert, 147 écoles avec un certificat argent et 269 avec un certificat bronze. Aujourd’hui, 70 pays dans le monde l’ont adopté.

C’est un programme international de la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement (FEE), qui se propose d’éduquer et de sensibiliser les écoliers à l’environnement. Cette éducation se veut à la fois ludique et tournée vers l’action.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page