8 mars : le ministère de l’Economie et des Finances rend hommage à ses femmes

femmes

Le ministère de l’Economie et des Finances a organisé, vendredi à Skhirat, une cérémonie en l’honneur des femmes de ce département, à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, a exprimé sa fierté quant au rôle joué par les femmes dans tous les secteurs du département et à leur contribution à la réalisation de ses objectifs. M. Benchaaboun a également souligné les efforts déployés par son département pour augmenter le nombre de femmes fonctionnaires diplômées au niveau de ses structures et pour promouvoir leur promotion et leur accès aux postes de responsabilité.

En 2018, le personnel féminin a représenté 40 % de l’effectif total du ministère, a-t-il fait savoir, notant que le taux de femmes dans les postes de responsabilité est passé pour sa part de 10 à 22 % durant la dernière décennie. Il a de même appelé à la création d’un comité interne chargé d’élaborer un plan d’action intégré visant à promouvoir l’égalité des sexes et à mettre en place les moyens nécessaires à même de concilier entre la vie professionnelle et la vie sociale.

Le ministre a saisi cette occasion pour annoncer l’inauguration samedi à Agadir de la première crèche relevant du ministère, ajoutant qu’il s’agit d’une expérience pilote qui fera l’objet d’évaluation et de suivi, en vue d’examiner la possibilité de la généraliser à toutes les régions du Royaume.


M. Benchaaboun a, par ailleurs, mis l’accent sur le rôle joué par le ministère de l’Economie et des Finances pour promouvoir la condition de la femme au Maroc, évoquant ainsi l’adoption par le département du “Budget sensible au genre” qui permet d’allouer des budgets prenant en compte les besoins différenciés des femmes et des hommes et la création au sein du ministère depuis 2013, du Centre de l’Excellence pour la budgétisation sensible au Genre.

→ Lire aussi : Doukkali: Le développement du secteur de la santé tributaire de la promotion du rôle de la femme

De son côté, Leila Rhiwi, représentante du Bureau Multi-pays de l’ONU-Femmes pour le Maghreb, a indiqué que la Journée internationale de la femme est un rendez-vous fort qui permet à l’ensemble de la communauté internationale de faire le bilan des progrès et des efforts qui restent à accomplir pour accélérer l’atteinte de l’égalité entre les hommes et les femmes.


Elle s’est ainsi félicitée du partenariat particulièrement “historique” et “fructueux” liant l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et le ministère pour la mise en place d’une budgétisation sensible au genre, à travers l’appui au centre d’excellence.

La mise en oeuvre de cette budgétisation fait partie de ces actions modèles qui ont permis de faire avancer notablement l’égalité entre les sexes, a-t-il relevé, notant toutefois qu’il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre les objectifs de l’égalité notamment en ce qui concerne l’accès à l’éducation, aux services de santé, au marché de travail…

La cérémonie qui a connu la présence de femmes cadres de toutes les directions du ministère, a été ponctuée d’une exposition de toiles toiles réalisées par des fonctionnaires.


Au programme de cette rencontre figurait aussi un témoignage de Malika Daif, de la direction du Budget qui a passé en revue les principales étapes de sa carrière au sein du ministère depuis son recrutement en 1989.

Des spectacles animés par les humoristes Asmaa El-Arabi et Bassou ont été également au menu de cette cérémonie hommage.