A cause du COVID-19, la vaccination de millions d’enfants menacée dans la région MENA

vaccination

La vaccination de millions d’enfants est menacée dans certains pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en raison de la pandémie de Covid-19, a prévenu lundi le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF).

Même si la plupart des pays poursuivent leurs campagnes de vaccination routinières, en adoptant des mesures sanitaires de précaution, des millions d’enfants de cette région risquent de ne pas être vaccinés contre la polio et la rougeole, selon l’agence onusienne.

“Certaines campagnes de vaccination spéciales ont été suspendues en raison de la mobilisation du personnel médical dans la lutte contre la maladie Covid-19”, alerte l’UNICEF dans un communiqué, déplorant qu’en conséquence, 10 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans, soit un enfant sur cinq, risquent de ne pas être vaccinés contre la polio.

De même, près de 4.5 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans risquent également de ne pas être vaccinés contre la rougeole.

“Il est absolument crucial que chaque enfant soit immunisé contre les maladies mortelles comme la polio, la rougeole, la diphtérie et l’hépatite”, a déclaré Ted Chaiban, directeur régional de l’UNICEF, cité dans un communiqué.


Selon l’agence onusienne, près de 34 millions d’enfants ont été vaccinés l’année dernière contre la rougeole et la polio, dans toute la région. Cette année, la pandémie de Covid-19 met à rude épreuve les systèmes de santé, car les travailleurs de première ligne sont mobilisés dans la réponse à l’épidémie.

Depuis 2017, l’UNICEF a acheté et expédié au Moyen-Orient et en Afrique du Nord près d’un demi-milliard de doses de différents types de vaccins, notamment contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la polio.