À peine nommé, le consul espagnol à Rabat démissionne

Fernando Villalonga, a présenté sa démission, avant même de se rendre au Maroc. Il avait été nommé le mois dernier Consul du Royaume d’Espagne à Rabat. Les autorités compétentes ont approuvé sa demande de démission la semaine dernière pour des « raisons personnelles » un peu moins d’un mois après que le Bulletin Officiel espagnol ait publié sa nomination, le 17 octobre.

Le média espagnol El Pais rapporte toutefois que le Consul aurait fait des déclarations jugées « inappropriées de la part d’un diplomate », et qui auraient dérangé la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzáles Laya. En effet, il aurait, selon le même journal, qui cite des informations avancées par le média digital Vozpopuli, émis des propos jugés “scandaleux” le 9 octobre dernier sur la chaine du parti Vox, soit une dizaine de jours avant sa nomination au poste de Consul à Rabat. Ses déclarations concerneraient notamment le nouveau président américain Joe Biden. Selon lui, Trump était “l’unique défenseur de la démocratie et des libertés, face à la menace que représente le révolutionnaire parti démocrate, disposé à instaurer un régime autocratique“, rapporte El Pais. Il aurait également eu des propos controversés au sujet de l’UE, de la politique étrangère espagnole ou encore du parti PSOE.