Abou Muhsin al-Masri, numéro deux d’al-Qaïda, a été tué par les forces spéciales afghanes

Al-Qaïda

Les forces spéciales afghanes ont tué un important dirigeant d’Al-Qaïda, a annoncé samedi le service de renseignement afghan.

Abou Muhsin al-Masri, considéré comme le numéro deux d’Al-Qaïda dans le sous-continent indien, a été tué dans la province de Ghazni, dans le centre de l’Afghanistan, a annoncé sur Twitter la Direction nationale de la sécurité, sans donner d’autres détails sur l’opération.

Samedi, la capitale afghane a été le théâtre d’un attentat suicide qui a ciblé un centre éducatif, faisant au moins 18 morts.

L’explosion s’est produite en fin d’après-midi près d’un établissement proposant des formations pour étudiants, dans un district de l’ouest de la capitale. Plus tôt dans la journée, neuf personnes avaient été tuées, dans l’est du pays, par l’explosion d’une bombe au passage d’un car.

L’Afghanistan connaît une recrudescence de la violence, alors que les talibans et le gouvernement de Kaboul ont entamé en septembre des pourparlers à Doha visant à mettre fin à des décennies de guerre.


(Avec MAP)