Accord commercial provisoire Canado-britannique pour l’après Brexit

Brexit

Le Canada et le Royaume-Uni ont annoncé avoir conclu un accord provisoire, visant à maintenir les échanges commerciaux entre les deux pays à la suite du Brexit.

Cet accord annoncé samedi en marge du Sommet des dirigeants du G20 par les Premiers ministres canadien et britannique, Justin Trudeau et Boris Johnson, sera mis en œuvre pour assurer la continuité des échanges bilatéraux pendant que les deux parties négocient un accord de libre-échange global post-Brexit.

«Il s’agit d’un accord de continuité commerciale destiné à garantir le maintien des relations commerciales solides et mutuellement bénéfiques», a déclaré la ministre de la Petite entreprise, de la Promotion des exportations et du commerce international, Mary Ng, dans un communiqué.

Etant donné que l’Accord économique et commercial global (AECG) conclu entre le Canada et l’Union européenne ne s’appliquera plus au Royaume-Uni à compter du 1er janvier prochain, ce nouvel accord permettra de continuer à tirer des avantages de l’AECG sur une base bilatérale, notamment l’élimination des droits de douane sur 98 % des produits exportés vers le Royaume-Uni.


Il donnera un avantage concurrentiel aux exportateurs et aux entreprises du Canada qui conserveront un accès préférentiel au marché britannique, même lorsque le Royaume-Uni quittera l’UE.

Cet accord apportera stabilité et prévisibilité aux entreprises, aux exportateurs et aux travailleurs tant au Canada qu’au Royaume-Uni, indique-t-on de même source.

Le Royaume-Uni s’est retiré de l’UE le 31 janvier dernier et ne sera plus soumis aux règles de l’AECG à partir du 1er janvier 2021.

En 2019, le Royaume-Uni était le premier marché d’exportation de marchandises du Canada en Europe et sa troisième destination mondiale, en plus d’être une source importante d’investissements étrangers directs et de partenariats scientifiques et technologiques.


Le commerce bilatéral de marchandises avec le Royaume-Uni s’est élevé à 29 milliards de dollars en 2019, ce qui en fait le cinquième partenaire commercial du Canada après les États-Unis, la Chine, le Mexique et le Japon.

Avec MAP