Accord de paix inter-libyen de Skhirat

L’hommage international à la médiation marocaine

L’accord politique libyen, signé à Skhirat, jeudi 17 décembre, par les parties prenantes du dialogue politique mené sous l’égide des Nations unies dont des représentants du parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, du Congrès national général (CNG), dit parlement de Tripoli, de partis politiques, des personnalités indépendantes et de la société civile, a suscité de nombreuses réactions applaudissant toutes le rôle diplomatique joué par le Maroc.

L’accord finalisé après plusieurs mois de négociations confirme le leadership du Maroc, havre de paix et de tolérance, qui se présente comme la référence dans la stabilisation tant de la région que du continent tout entier.

Le Royaume, qui n’a eu de cesse d’apporter son aide et sa solidarité agissante avec les pays du continent, a accompagné les différentes parties libyennes dans ce long processus de négociations en vue d’aboutir à cet accord politique pour réinstaurer la paix dans ce pays et le sortir du chaos dans lequel il était plongé depuis quatre ans, a souligné, vendredi, à la MAP M. Atilla Donat, un économiste et président d’un groupe minier turc.

L’accord de Skhirat est, certes, un premier pas pour tourner cette page douloureuse mais constitue une initiative salutaire pour le règlement définitif de cette crise, qui a déchiré le pays, et permettra aussi de faire régner la stabilité et la prospérité dans la région.

Il démontre, si besoin est, l’importance du rôle du Maroc dans les processus de paix en cours à travers le monde, a indiqué M. Donat, rappelant, à cet effet, la participation des contingents des Forces Armées Royales dans les opérations de paix de l’ONU.

Le gouvernement d’unité nationale, qui sera formé après la signature de cet accord politique, devra achever avec succès le processus de transition et rétablir la paix et la stabilité en Libye, a-t-il assuré, relevant la nécessité de l’appuyer dans la mise en place des institutions et la préservation de l’unité du pays.

La politique étrangère du Maroc, conduit par SM le Roi Mohammed VI, permet au Royaume, un modèle démocratique, de s’ériger en un régulateur de paix en Afrique et de confirmer son leadership dans le Maghreb, a-t-il mis en exergue.

Cet accord, qualifié à juste titre d’historique, couronne aussi les efforts et l’engagement inébranlable en matière de sécurité dans la région du Maroc, qui a joué un rôle clé non seulement en abritant les rencontres et négociations inter-libyennes mais surtout en tant que facilitateur pour rapprocher les positions des parties et créant les conditions pour le succès des négociations.

A cet effet, le spécialiste italien des questions maghrébines, Paolo Carese a déclaré que cet accord signé « sur le sol marocain après de longues et rudes négociations », révèle le rôle diplomatique, de premier plan joué par le Royaume, en faveur de la stabilité et de la paix en Libye. Des experts italiens, quant à eux, ont souligné que le dynamisme dont fait preuve la diplomatie marocaine a grandement favorisé l’entente inter-libyenne qui devra permettre, avec le soutien de la communauté internationale, de doter la Libye d’un gouvernement et d’institutions élues.

« Le Maroc a agi avec discrétion et sans fanfaronner, tout au long du processus qui a abouti à ce résultat combien important pour la paix et la stabilité », a-t-il fait observer. Les Européens, a-t-il dit « doivent faire beaucoup attention à ce qui se passe sur la rive sud de la Méditerranée et venir en aide aux pays comme le Maroc, qui œuvrent pour faire de la région un havre de paix ».
Pour sa part, l’universitaire et experte en relations internationales, Carla Baresi, a relevé que Rabat a largement contribué au processus qui a débouché sur la signature de l’accord inter-libyen de Skhirat. Les parties libyennes « reconnaissent le rôle important et les efforts inlassables » du Royaume pour éviter à la Libye, dont la position est stratégique en Méditerranée, de sombrer davantage dans le chaos.

« Connu par sa stabilité politique et sa modération, le Maroc vient de donner à nouveau une leçon en matière de résolution des conflits sans verser de sang », a fait observer M. Baresi, notant que l’action du Royaume en faveur de la paix et ses initiatives pour un rapprochement des peuples en font « un modèle à suivre dans une région secouée par tant de conflits ».

M.Titi Dinca, grand reporter de la chaîne de télévision roumaine TVR a déclaré que cet accord constitue « un moment historique » et ouvre l’espoir d’un retour à la normale au Maghreb. Dinca a mis en relief le rôle « déterminant» de SM le Roi Mohammed VI dans le processus de règlement de la crise libyenne ayant abouti à la conclusion de cet accord « historique», précisant que l’accord de Skhirat « confère une visibilité pour l’avenir de la région ».

Selon le journaliste vedette de la TVR, « l’Europe de demain ne peut être viable sans un Maghreb et une région de l’Afrique du Nord stables », observant que « la présence à Skhirat de nombreux représentants étrangers illustre l’aptitude du Maghreb à être un facteur de stabilité de la Méditerranée voire au-delà ».

« L’accord signé au Maroc est d’autant plus remarquable lorsqu’on sait que le processus de négociations était ardu », a-t-il noté, précisant que la conclusion de l’accord confirme « le rôle agissant du Royaume comme un bâtisseur de ponts incontournable et un acteur incontestable de la paix et de la stabilité en Méditerranée ».

La signature de cet accord constitue une étape essentielle pour la stabilisation de la Libye et son unité nationale, a-t-il encore dit et de saluer les signataires de l’accord de Skhirat qui ont fait preuve d’un grand sens de maturité et de responsabilité pour assurer un avenir stable pour les citoyens libyens.

M. Titi Dinca a, à ce propos, appelé la communauté internationale à apporter un soutien politique pragmatique à la Libye pour garantir son intégrité territoriale, sa souveraineté et la dignité à ses citoyens.

(Synthèse de Maroc diplomatique avec la MAP)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page