« Affaire des 17 milliards de centimes » : l’ex-député écope de 7 ans de prison

Zine-El-Abidine-Houass

La justice a rendu lundi 4 novembre son jugement concernant l’affaire de l’ex-président de la Commune de Had Soualem. Zine El Abidine Houass a été condamné à 7 ans de prison ferme.

Le verdict tombe comme un couperet. L’ex-député istiqlalien Zine El Abidine Houass a été condamné à 7 ans de prison ferme par la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca. La justice ordonne également la saisie des biens et avoirs de l’ex-maire de Had Soualem.

Cette affaire a tenu les Marocains en haleine depuis plus de deux ans. Zine El Abidine Houass a été arrêté en juin 2017, suite à des plaintes déposées par des promoteurs immobiliers. Ces derniers l’ont accusé de « falsification de documents administratifs ». Suite à ces plaintes, la brigade nationale de la police judiciaire de Casablanca a effectué une perquisition à son domicile à Tamaris. Des rumeurs persistantes ont fait état de saisie d’une somme de 17 milliards de centimes. La polémique enfle sur la toile.

La Direction générale de la sûreté nationale intervient et dément catégoriquement ces «rumeurs» relayées sur les réseaux sociaux. « La BNPJ n’est pas la partie qui a été mandatée pour mener l’enquête préliminaire dans cette affaire », a précisé, dans un communiqué, la DGSN.

Par ailleurs, l’ex-président de la commune de Had Soualem a été également accusé d’avoir reçu des « pots de vin ». Il a été aussi poursuivi pour « dilapidation de deniers publics », de « faux et usage de faux et abus de pouvoir ». L’accusé a toujours nié en bloc ces charges retenues contre lui. L’ex-député istiqlalien criait « au règlement de compte politique ».


Rappelons que le parquet général a requis une peine de 20 ans de prison ferme à l’encontre de Zine El Abidine Houass.