Affaire le Cabestan : Les autorités locales réagissent

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction, les autorités locales déclarent qu’elles ne sont pas restées insensibles à la gronde des clients lors des interventions dans divers établissements situés à Casablanca. Une source autorisée nous apprend que : ” la priorité des priorités a toujours été la protection des clients. Il n’a jamais été question de les harceler”.  

“Les contrôles sont très actifs en ce moment et dans toute la ville. Une ville qui est la capitale d’une région où résident près de 40% des cas actifs au Maroc (près de 6.000 cas vendredi 28 août). Les contrôles concernent les lieux accueillant le public, les quartiers fermés, les cafés, les restaurants, les lieux de rassemblement, les marchés…” mentionne le communiqué.

Et d’ajouter que l’objectif est de “contrôler le respect des dispositions réglementaires : port du masque par le personnel, respect des mesures d’hygiène tels que la désinfection et la présence de produits désinfectants, la distanciation physique, les horaires de fermeture…” On nous rapporte ainsi que les bars et les boîtes de nuit étant fermées, des tentatives de créer des espaces bar ou danse ont été relevées. 7 établissements ont d’ailleurs été fermés jeudi 27 août pour des périodes de 48 h à une semaine à cause du non-respect des mesures réglementaires.

Concernant les contrôles exercés à l’égard de clients qui ne portent pas le masque dans un restaurant ou un café, des sources expliquent que ce n’était pas l’objet principal des opérations de contrôle mais qu’il est nécessaire de disposer d’une bavette dans un lieu public et pas de la porter car cela est évidemment impossible lorsqu’on prend un repas ou on déguste une boisson.