Afghanistan: 26 membres des forces de sécurité tués dans des attaques des talibans

Près de 26 membres des forces de sécurité afghanes ont été tués au cours des dernières 24 heures dans trois attaques distinctes menées par les talibans dans les provinces du nord, ont annoncé, mercredi, les autorités locales.

Dans la province septentrionale de Kunduz, au moins 10 membres des forces afghanes ont été tués et quatre autres blessés dans une attaque menée mardi soir contre un poste de contrôle dans le district de Dashti Archi, a indiqué Mohammad Yusouf Ayubi, chef du conseil provincial.

Dans la province de Balkh, les talibans ont tué neuf policiers lors d’une attaque contre un poste de contrôle, alors que le sort de quatre autres policiers qui se trouvaient sur place était inconnu, a déclaré Mohammad Afzel Hadid, membre du Conseil de la province.

Mardi soir, sept autres membres des forces de sécurité ont été tués dans une attaque similaire dans le district de Darqad, près de la frontière avec le Tadjikistan, selon Jawad Hajri, porte-parole du gouverneur de la province de Takhar (Nord).

Les talibans, qui contrôlent pratiquement la moitié du pays, ont revendiqué la responsabilité de toutes ces attaques.

Les talibans ont récemment intensifié leurs attaques contre les forces gouvernementales dans le nord du pays, tuant, lundi,14 membres des forces de sécurité dans la province de Djozdjan.

Depuis plus d’un an, les États-Unis et les talibans discutent un accord de retrait des forces américaines d’Afghanistan, incluant un engagement sur une “réduction de la violence” en échange de garanties sécuritaires des insurgés.

Ces discussions ont été suspendues par le président US Donald Trump après une attaque des insurgés ayant tué deux soldats américains.

Selon la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (Manua), la guerre en Afghanistan a fait plus de 100.000 morts et blessés civils ces dix dernières années.