A LA UNEMaroc

Afghanistan: les Américains accélèrent l’évacuation de leur ambassade, les talibans consolident leur contrôle

Les États-Unis s’activent pour l’évacuation totale de leur ambassade en Afghanistan alors que les talibans sont entrés à Kaboul dimanche, au terme d’une offensive éclair sur presque l’ensemble du pays.

Des responsables du gouvernement afghan et des dirigeants talibans ont eu des pourparlers au palais présidentiel, le groupe militant poussant pour une « reddition inconditionnelle», selon de nombreuses sources. D’après le président du Haut Conseil afghan pour la réconciliation nationale, Abdullah Abdullah, le président afghan, Ashraf Ghani a déjà quitté le pays dimanche.

Le retrait de Ghani constitue une demande clé des talibans dans le cadre des pourparlers de paix incessants au Qatar, pendant qu’ils poursuivaient en parallèle leur offensive militaire. Alors qu’une vidéo est diffusée en boucle dimanche montrant des hélicoptères atterrissant près de l’ambassade des États-Unis à Kaboul pour évacuer rapidement le personnel américain, le secrétaire d’État Antony Blinken continue d’assurer que la situation « n’est manifestement pas Saïgon », en référence à l’évacuation en catastrophe pendant la guerre du Vietnam en 1975.

→Lire aussi : Afghanistan : la Russie œuvre pour réunir le Conseil de sécurité de l’ONU

« Ce n’est manifestement pas Saïgon », s’est défendu le chef de la diplomatie américaine, ajoutant que les engagements pris par l’administration Biden en Afghanistan ont été accomplis. « Le fait est que si le président avait décidé de maintenir des forces en Afghanistan au-delà du 1er mai, les attaques auraient repris contre nos forces.Les talibans n’avaient pas attaqué nos forces ou l’OTAN pendant la période à partir de laquelle l’accord a été conclu jusqu’au 1er mai», a déclaré Blinken, en référence à l’accord de retrait du 1er mai négocié par l’administration Trump avec les talibans. Samedi, Joe Biden a annoncé qu’environ 5 000 soldats américains supplémentaires seraient déployés pour aider à l’évacuation du personnel américain et d’autres alliés.

Ce retrait marque une accélération du processus qui n’avait été annoncé que jeudi, compte tenu de la rapidité avec laquelle les talibans ont gagné du terrain ces derniers jours .

« La plupart des diplomates américains se rendront à l’aéroport de Kaboul puis rentreront aux États-Unis. Un petit nombre de membres du personnel, dont le plus haut diplomate américain dans le pays, resteront à l’aéroport de Kaboul pour le moment », ont indiqué à CNN de hauts responsables US. Cela signifie que l’ambassade des États-Unis à Kaboul sera fermée – du moins pour le moment – d’ici mardi, ajoute la même source. La décision d’évacuer le personnel diplomatique américain intervient alors que le gouvernement afghan est en pourparlers avec les talibans sur l’avenir du pays, après 20 ans d’intervention par une coalition menée par les Etats-Unis.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page