A LA UNEMaroc

“African Lion 2021”: Une opération de décontamination au port militaire d’Agadir pour évaluer la réactivité de l’Unité de Secours et Sauvetage des FAR

Dans le cadre de la coopération maroco-américaine en matière de gestion des catastrophes, un exercice de synthèse s’est déroulé mardi au port maritime militaire d’Agadir, en vue d’évaluer la réactivité de l’Unité de Secours et Sauvetage des Forces Armées Royales (USS-FAR) pour faire face à une situation de crise présentant des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC).

Cette opération à laquelle a pris part une unité sénégalaise, s’inscrit dans le cadre de l’exercice combiné maroco-américain “African Lion 2021” qui se tient Sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des FAR.

Elle vise notamment à évaluer les capacités opérationnelles et tactiques de la Compagnie NRBC de l’USS des FAR sur la réactivité, le déploiement, le redéploiement rapide, la capacité de reconnaissance et de détection ainsi que sur la capacité de décontamination d’un grand nombre de personnes infectées.

Parmi les objectifs fixés pour cet exercice de synthèse qui s’est déroulé en présence notamment du Général de Brigade Mohammed Jamil de l’Etat Major de la Zone Sud et du Général de division, Andrew M. Rohling, Commandant général adjoint pour l’Afrique et commandant de l’unité opérationnelle de l’armée des États-Unis pour l’Europe méridionale, Afrique, figure aussi l’évaluation de la réactivité de l’USS des FAR pour faire face à une situation de crise NRBC qui pourrait survenir sur tout le territoire national, et ce afin de tester leur capacité de déploiement par voie aérienne.

→ Lire aussi : “African Lion 2021” : l’Armée de terre américaine célèbre son anniversaire au Maroc

Dans une déclaration à la MAP, El Khadiri Yassine, commandant de la Compagnie NRBC de l’USS des FAR , a indiqué que cette opération entend évaluer le risque chimique ainsi que les dégâts humains à travers la mobilisation d’équipes spécialisés et de matériels logistiques .

De son côté, Lucas Hoffman, commandant à l’armée américaine a affirmé que ” Nous sommes ravis de cet exercice , qui est une occasion de montrer les différentes capacités et de renforcer la coopération régionale” .

Pour sa part, Mamdi Ndaye, commandant de l’unité de sauvetage relevant des sapeurs-pompiers du Sénégal a souligné que son pays participe à cet exercice de synthèse au port militaire d’Agadir, à travers un détachement de sapeurs-pompiers composé de 25 éléments , notant que cette opération s’est déroulée en parfaite synergie avec les équipes marocaine et américaine .

Le 17ème exercice combiné maroco-américain “African Lion 2021” se poursuivra jusqu’au 18 juin 2021 dans les régions d’Agadir, Tifnit, Tan-Tan, Mehbes, Tafraout, Ben Guérir et Kenitra, impliquant de milliers de miliaires multinationaux et un nombre très important de matériel terrestre, aérien et maritime.

En plus des États-Unis d’Amérique et du Royaume du Maroc, cet exercice connaît la participation de la Grande Bretagne, du Brésil, du Canada, de la Tunisie, du Sénégal, des Pays-Bas, d’Italie ainsi que de l’Alliance Atlantique, en plus d’observateurs militaires d’une trentaine de pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page