Afrique du Sud: Le procès de l’ancien président Zuma ajourné au 30 novembre

Jacob Zuma

Le procès de l’ancien président sud-africain, Jacob Zuma, poursuivi pour corruption dans une affaire de ventes d’armes vieille de près de vingt ans, a été renvoyé vendredi au 30 novembre prochain, a annoncé le juge.

Zuma, 76 ans, a comparu brièvement dans le box des accusés de la Haute Cour de Pietermaritzburg, capitale judiciaire du KwaZulu-Natal (nord-est). Le dossier est ajourné au 30 novembre 2018 afin de permettre à la défense de l’ancien président d’introduire une demande de suspension permanente des accusations.

→ Lire aussi : Afrique du Sud: Nouvelle comparution de Zuma devant la justice pour corruption

L’affaire porte sur 783 paiements que Zuma aurait perçus d’un groupe français, dans le cadre d’un contrat d’armement de près de 4 milliards d’euros conclu en 1999.

A l’époque, Jacob Zuma occupait le poste de vice-président du pays.