A LA UNEMonde

Afrique du Sud: Les grossesses d’adolescentes ont explosé pendant la pandémie

L’ONG Save the Children a tiré la sonnette d’alarme sur l’explosion des grossesses d’adolescentes voire de pré-adolescentes en Afrique du Sud, pendant la pandémie du coronavirus. Une hausse de 60% a été enregistrée dans la région la plus peuplée du pays à savoir Johannesburg.

En effet, le ministère de la Santé de la province du Gauteng, où vivent un quart des Sud-Africains autour de Johannesburg et de la capitale Pretoria, a publié des statistiques montrant que plus de 23.000 mineures ont accouché, entre avril 2020 et mars 2021, dont 934 avaient moins de quatorze ans.
« Voir un enfant se transformer en mère est un crève-coeur. Les enfants ont besoin d’être des enfants, pas de les mettre au monde. C’est particulièrement accablant d’apprendre qu’autant de filles ayant accouché l’an dernier étaient à peine adolescentes« , souligne le responsable de santé et de nutrition de Save the Children, Marumo Sekgobela.

De ce fait, il a appelé les autorités à faciliter la diffusion d’informations indispensables sur la contraception et la protection contre les MST, en insistant sur le fait que la pandémie risque d’être synonyme de « reculs irréversibles et de progrès perdus » pour les jeunes filles.

Force est de constater qu’en Afrique du Sud, les maternités précoces contraignent de nombreuses filles à quitter les bancs de l’école et « les enferment dans un cycle de pauvreté et de dépendance à l’égard de l’aide publique« , souligne l’ONG.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page