Afrique du Sud: l’ex-président Zuma de retour devant le tribunal

Afrique du Sud: l’ex-président Zuma de retour devant le tribunal

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma comparaît à nouveau lundi devant un tribunal pour plaider l’abandon des accusations de corruption qui le poursuivent depuis vingt ans dans une rocambolesque affaire de ventes d’armes. Jusqu’à vendredi, la Haute Cour de Pietermaritzburg (nord-est) doit entendre les arguments du parquet, décidé à examiner le coeur du dossier, et les avocats de l’ex-chef de l’Etat, qui dénoncent des vices de procédures et un procès « politique ».

Zuma, 76 ans, est arrivé en début de matinée au tribunal, épaulés de quelques partisans, a constaté une journaliste de l’AFP. Jacob Zuma est accusé d’avoir touché pour 4 millions de rands – 260.000 euros au cours actuel – de pots-de-vin du groupe français de défense Thales, également poursuivi, lors d’un contrat d’armement de près de 4 milliards d’euros attribué en 1999.

A l’époque des faits, M. Zuma était « ministre » provincial puis vice-président du pays. Selon l’accusation, il a été rémunéré pour éviter à Thalès des poursuites pour corruption.

Les deux parties ont toujours nié ces allégations.

Ce dossier à rebondissements empoisonne la vie politique sud-africaine depuis des années. Les accusations lancées contre Jacob Zuma ont été suspendues puis rétablies à plusieurs reprises, au gré de décisions controversées du parquet.

Englué dans de nombreux scandales, Jacob Zuma a cédé en décembre 2017 sa place à la tête du Congrès national africain (ANC) au pouvoir à son vice-président Cyril Ramaphosa.

Ce dernier l’a poussé à la démission deux mois plus tard et lui a succédé à la tête de l’Etat avec l’ambition de nettoyer son parti et l’Etat de la corruption qui les gangrènent.

Malgré une popularité en déclin, l’ANC a remporté les élections législatives du 8 mai. Ses députés, qui ont renouvelé leur majorité absolue à l’Assemblée nationale, doivent élire mercredi M. Ramaphosa pour un nouveau mandat à la tête du pays.

Avec AFP

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :