Agadir : clôture des premières Assises nationales de la régionalisation avancée

Agadir : clôture des premières Assises nationales de la régionalisation avancée
Agadir : clôture des premières Assises nationales de la régionalisation avancée

Les premières Assises nationales de la régionalisation avancée ont clôturé leurs travaux, samedi à Agadir, après deux jours d’intenses débats, qui ont touché à tous les aspects de ce chantier stratégique.

Organisé par le ministère de l’Intérieur et l’Association des Régions du Maroc, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce colloque national a connu la participation d’environ 1.400 personnes, notamment des élus, des représentants de divers secteurs ministériels, des institutions constitutionnelles et des institutions publiques, des universitaires, des experts nationaux et internationaux et des acteurs de la société civile, en particulier des représentants des comités consultatifs créés auprès des conseils régionaux.

La séance de clôture a été marquée par la présentation des recommandations ayant sanctionné les travaux des 1-ères Assises de la régionalisation avancée, qui ont constitué une occasion propice pour les acteurs territoriaux d’engager une réflexion approfondie en vue de l’implémentation d’un chantier d’envergure qui revêt une véritable dimension stratégique.

Une série de sujets ont été abordés lors de ce conclave portant notamment sur le développement régional intégré entre les impératifs de la réduction des disparités territoriales, les enjeux de la compétitivité et l’attraction de l’investissement, la gouvernance financière et les problématiques de financement des régions entre enjeux et perspectives, la déconcentration et la contractualisation, en s’arrêtant notamment sur les piliers d’une bonne gouvernance de l’action publique territoriale.

Les participants se sont également penchés sur des thématiques abordant les compétences des régions comme enjeu au cœur du processus de la régionalisation avancée, à la démocratie participative comme levier pour une mise en œuvre participative de la régionalisation avancée, ou encore l’administration régionale, vers un nouveau modèle de management.

Les premières Assises nationales de la régionalisation avancée ont été marquées par un message royal dont lecture a été donnée par le ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit et dans lequel le Souverain a souligné que l’application effective de la régionalisation avancée, de ses principes théoriques comme de ses modalités pratiques, reste tributaire de la mise en place d’une politique régionale clairement définie et réalisable en matière économique, sociale, culturelle et environnementale.